Alternance: Résultats après l'enquête auprès de 1003 patrons !

Publié le 27/02/2017

"La formation en alternance a tout son avenir devant elle", explique Christophe Wambersie, Secrétaire général du Syndicat Neutre des Indépendants (SNI). Avec le bureau d’études MCP Quality Services et en coopération avec la ministre wallonne de l’Emploi et de la Formation, Eliane Tillieux, le SNI vient de réaliser une enquête sur l'alternance à laquelle 1003 patrons de TPE et de PME ont participé.

Photo (c) IFAPME

Pour donner suite à cette enquête, un networking pour les indépendants a été organisé conjointement par le SNI et l'IFAPME ce 22 février 2017 à Beez.

> Découvrez les photos en cliquant ici.

En quelques chiffres...

53% des patrons de TPE et PME
ont déjà fait appel à la formation en alternance ou le font actuellement.

36% des patrons connaissent ce type d’offre de formation mais n’ont à ce jour pas décidé de l’utiliser.

11% n’ont jamais entendu parler de cette offre de formation.

7 sur 10 entrepreneurs qui ont utilisé la formation en alternance jugent qu’ils ont eu une bonne expérience.

Facteur essentiel et incontournable pour la réussite de l’opération = la motivation du jeune (loin devant d’autres priorités comme le niveau de compétence du jeune ou de ses compétences de base).

18% des patrons sont eux-mêmes issus de ce type de formation. Cela révèle l’effet multiplicateur du processus : plus il y aura d’entrepreneurs qui accueilleront des jeunes, plus il y aura des places de stages disponibles dans les années suivantes auprès des élèves qui auront lancé leur propre entreprise.

71% des entreprises qui ont utilisé ou qui utilisent la formation en alternance accueillent des apprenants depuis plus de 3 ans. Une fois que l’entrepreneur a pratiqué la formation en alternance, il s’y implique à nouveau tout naturellement.

65% de ceux qui l’ont déjà fait entendent continuer et reprendre de nouveaux stagiaires. Cette option descend à 38% et 36% pour ceux qui connaissent mais ne pratiquent pas, ainsi que ceux qui ne connaissent pas ce type de procédé.

> Lire l'étude dans son intégralité (réalisée par le bureau d’études MCP Quality Services)

"Si l’on veut développer la formation en alternance de manière plus large, il est nécessaire de sensibiliser bon nombre d'employeurs qui ne sont pas, à l’heure actuelle, dans le circuit de la formation en alternance. Soit en leur faisant connaître ce type de formation, soit en leur communiquant les avantages de cette filière" explique Christophe Wambersie, Secrétaire général du SNI pour la Région wallonne.

Selon le SNI, les résultats de l'enquête démontrent un véritable potentiel à exploiter. Toutefois, il faut faire attention. Une mauvaise expérience et/ou un échec seront très dommageables pour les opérateurs de formation. Une majorité des sondés justifient de ne pas prendre de candidats suite à une mauvaise expérience.
 
Dans le même temps et dans la foulée de cette étude, le SNI a traversé la Wallonie avec la ministre wallonne de la formation Eliane Tillieux. L’organisation des entrepreneurs indépendants a organisé une dizaine de rencontres sous forme de petits déjeuners avec près de 300 indépendants et chefs de petites entreprises convaincus ou curieux. Des approches plus qualitatives sont venues corroborer l’enquête quantitative.

Revue de presse
> Le journal de CanalZ (Mardi 25 octobre 2016)
> L'Avenir.net (Mercredi 26 octobre 2016)
> RTBF JT de 13h - à partir de 11'30" (Jeudi 27 octobre 2016)

À propos du SNI
Le Syndicat Neutre pour Indépendants (SNI) est une organisation neutre qui représente les indépendants, professions libérales et intellectuelles ainsi que les PME de tout le pays. Le SNI suit son propre cours indépendant et n’est lié à aucun parti ou opinion politique ni à un secteur déterminé.

Pour plus d’informations : www.SNInet.be