Femmes de métier : les femmes aussi se tournent vers la construction….

Publié le 22/08/2017

A partir de ce 22 août, "Femmes de métier" lance une nouvelle campagne de promotion visant à sensibiliser et à encourager les filles / femmes à suivre la voie de la construction. Et pourquoi pas ?

Concrètement, cette action de communication mettra en valeur trois courtes vidéos sur le ton de l’humour. Elles seront visibles sur Youtube et les réseaux sociaux à partir du mardi 22 août 2017.



Lentement mais sûrement, le nombre d’ouvrières progresse !
La construction évolue et attire les femmes dans des fonctions manuelles et techniques  Pourtant, leur nombre reste marginal en Belgique : seulement 1% de la main d’œuvre totale en 2016, bien que le secteur offre une très large palette de métiers avec de réelles opportunités d’emploi.

En Wallonie, la part des femmes est inférieure à 1% (0.79%) mais en progression ces dernières années (0.57% en 2007). Les sous-secteurs qui occupent le plus grand nombre de femmes sont principalement les travaux de construction spécialisés : peinture, menuiserie et installation électrique.

En 2016, le FOREM a géré près de 10.000 offres d’emploi pour les métiers manuels de la construction, soit 33% de plus qu’en 2015. La hausse se confirme pour 2017 : +14% pour les 7 premiers mois par rapport à 2016 et 48% par rapport à 2015. Les 5 métiers les plus demandés en 2016 : installateur électricien, maçon, monteur en sanitaire et chauffage, couvreur et menuisier.

Il y a de l'emploi dans le secteur de la construction. Pour les femmes aussi !

> Catalogue des formations IFAPME aux métiers de la construction

Témoignage
Rencontre avec Katty Defèche  43 ans, maçonne chez T Palm et indépendante complémentaire. Elle travaille depuis dix ans dans le secteur de la construction.
 
Qu’est ce qui t’a poussé dans cette voie ?
Katty Defèche : "Je suis fille de fermier et diplômée en couture. Mais j’ai toujours préféré les métiers d’extérieurs. Sachant que j’étais une bosseuse, un ami m’a proposé un contrat PFI dans son entreprise de construction."
 
Quels sont les freins rencontrés ?
Katty Defèche : "J’ai téléphoné à de nombreuses entreprises. À la question est-ce que vous engagez ? J’avais une réponse positive.  Mais quand je disais que c’était pour moi, les nombreuses excuses fusaient afin de justifier mon non-engagement. Par exemple : la maternité, les douches, les toilettes sur le chantier,…"
 
Concrètement, quelles sont les qualités requises ? 
Katty Defèche : "Aimer le métier, respecter les autres et savoir se faire respecter. Toute personne homme ou femme qui a un peu d’autodérision trouve sa place. Personnellement, je suis un peu maniaque et j’ai remarqué que mes collègues masculins le sont devenus aussi. Ce qui est très bien pour le chantier."
 
Quel conseil donneriez- vous à des filles qui veulent se lancer dans le secteur de la construction ?
Katty Defèche : "De rester elle-même,  À partir du moment où elle ont l’envie et la motivation , elles trouveront leur voie. Les filles ont aussi bien leur place sur le chantier que les garçons."

En savoir plus sur... "Femmes de métier"

Le projet "Femmes de métier" tente d’atténuer les stéréotypes en faisant le lien entre les entreprises qui recherchent de la main d’œuvre qualifiée et les femmes qui ont délibérément choisi d’être ouvrières dans la construction.

Le projet permet également d’accompagner les personnes dans leurs démarches en matière de formation, de conseil et d’insertion sur le marché de l’emploi.

Le projet "Femmes de métier" a été créé en 2008 par Constructiv et ses partenaires (la Confédération Construction Wallonne, le FOREM, l’IFAPME, le Centre pour l’égalité des chances, Synergie Wallonie)

Aller plus loin :
> site internet : www.femmesdemetier.be/fr
> Page Facebook : www.facebook.com/femmesdemetier
> Contacts : virginie.sadin@constructiv.be