Affaires à suivre : la plateforme d’achat et de vente de petites entreprises

La SOWACCESS, l'UCM et l'IFAPME ont lancé ensemble la première plateforme neutre et indépendante d'achat et de vente de petites entreprises en Wallonie : www.affairesasuivre.be

> www.affairesasuivre.be

www.affairesasuivre.be est la première plateforme Internet neutre et indépendante d’achat et de vente de petites entreprises en Wallonie. Elle offre d'une part, la possibilité de donner une visibilité à une offre de vente d'une entreprise, et d’autre part, à des acquéreurs potentiels de se faire connaître auprès de ces vendeurs.

La plate-forme a été réalisée la SOWACCESS (filiale de la SOWALFIN dédiée à la transmission d’entreprises) en partenariat avec l’UCM et l’IFAPME et financée dans le cadre du PM2.Vert.

Un marché potentiel énorme.
Une étude du CEFIP montre que 30% des entreprises wallonnes sont "transmissibles", soit environ 37.000 entreprises dont les dirigeants ont plus de 55 ans. La tendance est à la hausse et ce, principalement pour des raisons démographiques (vieillissement de population) et économiques. Il apparait en outre que plus de deux tiers des sociétés transmissibles ont un chiffre d’affaires inférieur à 500.000 €.

Deux principes fondateurs régissent la plateforme :

1. Neutralité et indépendance. Affaires à suivre n’intervient à aucun moment dans le processus de négociation ou de conclusion d’une transaction.

2. Protection du vendeur. Lorsqu'un rapprochement a lieu, c'est d’abord l'acheteur potentiel qui révèle son identité. Le vendeur a la liberté de se dévoiler ou pas et de donner suite ou non à la demande de contact.

CEDER
Deux types d’entreprises à la vente sont ciblés :
1. Petites entreprises dont le Chiffre d’affaires est inférieur à 500.000 €
2. Entreprises actives dans l’un des secteurs suivants, quel que soit le chiffre d’affaires : commerces de détai, HoReCa, services aux personnes, indépendants, professions libérales

REPRENDRE
Quels sont les profils types des acheteurs potentiels ?

1. Entrepreneurs existants qui désirent étendre leurs activités
2. Personnes désirant réorienter leur carrière, à la recherche de projets entrepreneuriaux nouveaux
3. Personnes jeunes souhaitant reprendre une entreprise plutôt que d’en créer une à partir de "zéro".

Les enjeux pour la Wallonie.
Depuis 2006, avec la création de la SOWACCESS, le Gouvernement wallon a fait de la transmission un enjeu stratégique majeur de sa politique industrielle. La structure démographique wallonne est telle que le nombre d’entreprises à transmettre en Wallonie est élevé et en croissance continue. Un nombre significatif d’entreprises wallonnes est liquidé chaque année faute de repreneurs. Cela veut dire des emplois wallons qui disparaissent. En outre, le taux de faillite des sociétés reprises est sensiblement inférieur à celui des sociétés qui se créent.