Maraîcher bio

La formation de chef d'entreprise

Une formation pour adultes (dès 18 ans) qui ont soif d'indépendance !

C'est la formule idéale si vous souhaitez apprendre un métier pour l’exercer en tant que salarié, devenir indépendant ou créer/reprendre une entreprise. Selon les Centres de formation, les cours sont donnés en horaires décalés (en soirée ou le samedi) ou en journée par des pros en activité dans leur discipline.

Les cours en centre de formation

Durée de la formation de chef d'entreprise au métier de « Maraîcher bio » : 2 ans

Où suivre les cours ?

  • à Dinant : Centre IFAPME de Dinant
  • à Libramont-Chevigny : Centre IFAPME Luxembourg - Libramont
  • à Mons : Centre IFAPME MBC - Mons
  • à Villers-le-Bouillet : Centre IFAPME Huy-Waremme (Formation PME)

Le programme des cours :

Cours professionnels :
Le programme des cours est établi en collaboration avec .

  • 1ère Chef d'entreprise
    • R10/5 Productions maraîchères bio - Pratique (40h)
    • R10/5 Productions maraîchères bio - théorie (60h)
    • R10/5 Activités spécifiques liées à la production maraîchère (22h)
    • R10/5 Accompagnement Travail de fin de Formation (6h)
    • R10/5 Phytolicence (P2) (20h)
  • 2ème Chef d'entreprise
    • R10/6 Productions maraîchères bio - théorie (28h)
    • R10/6 Activités spécifiques liées à la production maraîchère (20h)
    • R10/6 Gérer l'exploitation maraîchère (16h)
    • R10/6 Gérer la commercialisation des produits du maraîchage (16h)
    • R10/6 Productions maraîchères bio - pratique (16h)
    • R10/6 Accompagnement du Travail de fin de Formation (12h)
    • R10/6 Phytolicence (40h)

Cours de gestion : droit, comptabilité, fiscalité, commerce, création d'une entreprise

Horaire des cours :

Les cours se donnent pour la plupart en horaire décalé : en soirées et/ou le samedi. Pour plus des informations précises à ce sujet, merci de contacter le Centre de formation IFAPME. (Attention : dans certains cas, des cours peuvent être donnés en journée)

Conditions générales d'admission :

Est admise à la formation de Chef d'entreprise, la personne qui satisfait à l'obligation scolaire et qui répond à une des conditions ci-après:

  • être titulaire d'un certificat d'apprentissage;
  • être titulaire du certificat de l'enseignement secondaire du second degré dans les sections générale, technique ou artistique ;
  • être titulaire du certificat de réussite de l'enseignement secondaire du troisième degré de l'enseignement professionnel et, dans ce cas, être en possession du certificat de qualification ;
  • être titulaire d'une attestation de réussite de la partie de l'examen de fin d'apprentissage portant sur la formation générale pour autant que les dispositions du plan de formation le permettent (ces personnes ne peuvent suivre que la formation à la gestion) ;
  • être titulaire d'une attestation de réussite des épreuves de connaissances générales et professionnelles en apprentissage pour autant que le plan de formation le permette. La personne est admissible en première année de la formation de chef d'entreprise. Elle n'est admise en deuxième année qu'après avoir réussi l'épreuve pratique de fin de formation en apprentissage.
Les titulaires d'un certificat d'enseignement secondaire inférieur de l'enseignement professionnel délivré avant 1998 sont considérés comme répondant aux conditions d'admission. La formation est également accessible aux professionnels avec une expérience professionnelle dans le secteur (dossier de motivation à rentrer).

Un stage en entreprise

La formation pratique en entreprise est obligatoire. Le nombre d’heures de stage est de 500h sur les 2 années de formation (250h par année de formation). La convention de stage en alternance est conseillée.

En fin de formation

Un tremplin pour l'emploi :

L'apprenant qui satisfait aux épreuves de fin de formation obtient un Diplôme de formation de Chef d'entreprise, homologué par la Communauté française et satisfaisant aux conditions définies dans les lois d'accès aux professions. Il se voit également décerner un certificat de connaissances de base en gestion.

Débouchés :

Le maraîcher travaille en tant qu’indépendant ou à titre complémentaire. L'activité de maraîchage s'exerce au sein d'entreprises ou d’exploitations horticoles, maraîchères voire chez des pépiniéristes.

Je souhaite être recontacté par l'IFAPME

Description du métier

Le métier de maraîcher vise à réaliser les opérations de mise en culture d'espèces végétales maraîchères en vue de leur commercialisation (vente à la consommation).

Le maraîcher est la personne qui réalise les opérations de mise en culture (semis, repiquage, traitement, récolte...) d'espèces végétales maraîchères selon les règles de sécurité et les objectifs d'exploitations (commerciaux, qualitatifs...). Il peut réaliser les opérations de conditionnement des produits récoltés, coordonner une équipe ou diriger une exploitation.

Les producteurs maraîchers vendent principalement directement aux consommateurs en "circuit court" sur un marché ou dans d'autres places.

A côté des activités propres à la production maraîchère, le maraîcher devra faire face aux défis de la rentabilité et de l’accès à certaines ressources (les terres), et débouchés (les marchés publics). Il devra gérer son exploitation dans laquelle la commercialisation des produits côtoiera les activités propres à la production maraîchère.

L’utilisation du terme « bio » ou « biologique » est légiférée (Législation UE : production bio et vente de produits bio). La production biologique respecte les systèmes et les cycles naturels. Des procédés de production biologiques et mécaniques et la production liée au sol doivent être utilisés pour parvenir à la durabilité, sans utiliser d'organismes génétiquement modifiés (OGM).

Aptitudes

L'activité de maraîchage s'effectue à l'extérieur ou sous serre et peut impliquer le port de charges.

L'activité de maraîchage s'exerce au sein d'entreprises horticoles, maraîchères ou pépiniéristes en relation avec différents interlocuteurs (exploitant, chef de culture, conseillers techniques, clients...). Elle varie selon le mode de production (sous serre, plein champ, ...) et le type de produit (primeur, fleur, champignon, ...).

Le maraîcher travaille dans des conditions climatiques parfois difficiles, soumises au rythme des saisons selon des horaires flexibles et décalés Le maraîcher doit posséder une bonne condition physique

Des questions ? Plus d'infos ?

Appelez gratuitement le 0800 90 133
Les conseillers du Centre de Contacts de l'IFAPME sont à votre écoute pour vous fournir une information personnalisée (du lundi au vendredi de 8h15 à 16h15)

Contactez l'IFAPME