Témoignage en tandem : Michaël Petit et Xann Godfrin

De gauche à droite : Rudy VAN WERT, Mickaël PETIT et Xann GODFRIN

Le patron-formateur : Mickaël PETIT

  • Patron associé de Thermical SPRL à Noirefontaine
  • Formé lui-même en apprentissage
  • Signe particulier : source d’inspiration pour Xann

L'apprenti : Xann GODFRIN (19 ans)

  • En 3e année Installateur chauffage central
  • Signes particuliers : motivé, volontaire, pro-actif
  • Ce qui l’énerve : l’image négative de l’apprentissage
  • Ce qu’il apprécie : la diversité de son travail (chauffage, sanitaire, électricité), le paintball

Monsieur PETIT, pourriez-vous nous présenter votre entreprise ainsi que votre parcours personnel ?
M.P. : Gamin, je voulais apprendre un métier et, sur les conseils de mon père, je me suis orienté vers le secteur du chauffage. J’ai fait mon apprentissage au Centre IFAPME de Libramont (ndlr: Formation PME Luxembourg). J’ai notamment travaillé 8 ans chez Thomas et Piron et c’est là que j’ai rencontré Rudy VAN WERT qui allait devenir mon associé au sein de la SPRL THERMICAL. Notre société occupe aujourd’hui 6 personnes et dispose d’un carnet de commandes assez chargé. Nous sommes d’ailleurs à la recherche d’un électricien qualifié afin de compléter notre seconde équipe.

Et toi, Xann, pourquoi avoir choisi l’apprentissage et ce secteur en particulier ?
X.G. : Au départ, j’étais en hôtellerie à Namur, j’aimais bien les cours pratiques, par contre j'avais plus de difficultés avec les cours généraux. J'avais envie d'arrêter les études mais ma mère voulait que je poursuive en technique. Comme un de mes cousins travaillait dans le secteur du chauffage, je me suis dit : pourquoi pas... Je suis allé au Centre IFAPME de Libramont et j’ai signé un contrat d’apprentissage avec un premier patron. Professionnellement, tout allait bien, c’était plutôt une question d’incompatibilité d’humeurs qui m’a poussé à rechercher une autre entreprise de formation.

Justement, comment s’est déroulée cette première rencontre ?
M.P. : Je dois dire que lorsque j’ai lui ai ouvert la porte, la première fois, j'ai été un peu surpris. Faut dire qu’il avait les cheveux rasés sur les côtés et une espèce de crête au milieu. Ensuite, je lui expliqué que, dans notre profession, il fallait être "passe-partout". Vous savez, on dépanne aussi bien chez des jeunes que chez des personnes âgées, des demandeurs d'emploi, des notaires ou des médecins… Pendant quelques semaines, il a porté une casquette et puis il opté pour une coiffure, disons, plus soft. En dehors de cette anecdote, il s’est très vite intégré dans l’entreprise. Il était toujours actif, soit en train de ranger la camionnette ou de nettoyer sans qu’on le lui demande et puis, techniquement, il avait déjà acquis un certain bagage chez son premier patron.

Si c’était à refaire ?
X.G. : Je signe à deux mains pour commencer l’apprentissage plus tôt et quitter l'enseignement qui ne me convenait pas.
M.P. : Moi aussi, je dois dire que cette expérience est très enrichissante. On apprend l’un de l’autre et puis c’est un fameux coup de main dans l’entreprise.

Monsieur PETIT, pourriez-vous donner 2 conseils à un jeune qui se présenterait chez vous ?
M.P. : Il doit préparer son entrevue, savoir se présenter et faire preuve de motivation.

Comment décririez-vous votre métier pour le rendre attractif ?
M.P. : Tout d’abord, Thermical sprl est active dans 3 secteurs (chauffage, électricité et sanitaire) ce qui fait que notre métier est très varié et en constante évolution (énergies renouvelables, domotique…) C’est vraiment un métier d’avenir. Il y a de la place pour tout le monde, je ne connais pas une entreprise de notre secteur qui n’ait pas de travail…

Pour conclure, Xann, comment t’imagines-tu dans 10 ans ?
X.G. : Après avoir acquis suffisamment d’expérience grâce à la convention de stage et quelques années en tant que salarié, je compte m’installer comme indépendant à titre complémentaire d’abord, pour devenir mon propre patron par la suite. J'ai l'intention de retaper des appartements qui me constitueront une petite rente.