Dernière mise à jour : 11.10.2021 Exporter au format PDF Imprimer

Couvreur

Construction - Travaux
Apprentissage

Fiche complète

Une formation développée pour "toit" ! Le couvreur est l'ouvrier qualifié qui réalise essentiellement des travaux de couvertures de toitures : charpente, tuiles, lucarnes...

Sur base de plans ou de croquis, d'instructions verbales ou écrites, l'apprenant apprend à réaliser les travaux suivants :

  • Il réalise différents types de couvertures de toiture en tuiles, ardoises naturelles, ardoises artificielles, couverture métallique, étanchéité souple : versants, plates, bardage... ;
  • Il installe les éléments d'évacuation des eaux pluviales et leurs supports : gouttières, chéneaux, descentes d'eaux pluviales...
  • Il place les fenêtres de toit et lucarnes ;
  • Il réalise l'étanchéité des différents éléments de toitures : solins, cheminées, fenêtres de toit... ;
  • Il réalise la charpente des toitures à versant ainsi que le gîtage de toitures plates ;
  • Il participe à l'organisation de la sécurité collective et individuelle sur chantier conformément au plan de sécurité - hygiène - environnement.

Il travaille sur des constructions neuves mais opère aussi des rénovations, conformément aux prescriptions en vigueur.

Ce métier est un métier en pénurie : la demande de main d’œuvre est supérieure au nombre de candidats, vous aurez donc de nombreuses possibilités d’emploi à la suite de votre formation.

 

  • Débouché(s) métier(s)

    Salarié dans une petite, moyenne ou grande entreprise

    Participer aux activités du métreur – deviseur

    Par exemple : Couvreur / Couvreuse pour la société Thomas & Piron qui engage fréquemment

  • Débouché(s) future(s) formation(s)

    Formation de chef d'entreprise de l'IFAPME

  • Point(s) fort(s)
    Métier en pénurie (nombreux emplois + prime et assouplissement pour demandeurs d'emploi)
    Inscription gratuite
    Sur le terrain
    Contact client
    Travail en autonomie et en équipe
  • Finalité
    Certificat d'apprentissage homologué par la Communauté française
    Correspondance avec le certificat de qualification délivré par l'enseignement secondaire obligatoire
  • Le couvreur ne travaille pas seulement dans la construction neuve, mais peut également effectuer des travaux de rénovation qui requièrent d'abord une démolition totale ou partielle de la toiture pour pouvoir entamer ensuite la réparation. Cela signifie qu'il doit être un homme de métier polyvalent, capable de travailler seul ou en équipe avec des matériaux divers.

    L'activité comporte des déplacements fréquents. Elle s'exerce sur chantier, en hauteur et demande de l'agilité, un sens de l'équilibre. Cela entraîne des conditions physiologiques particulières de mise en oeuvre dans des positions inconfortables (travailler à genoux, accroupi, supporter la chaleur et les intempéries). L'activité implique de respecter strictement les consignes et les règles de sécurité (échafaudages sécurisés, port du casque, filet et harnais).  

     
  • 1ère année :

    • K20/1 Organisation de chantier - Travaux en hauteur (12h)
    • K20/1 Analyse, préparation et communication  (48h)
    • K20/1  Contrôle du support et prises de mesures sur chantier (12h)
    • K20/1 Le plein toit et bardage en élément à emboitement et à recouvrement (théorie) (16h)
    • K20/1 Le plein toit et bardage en élément à emboitement et à recouvrement (16h)
    • K20/1 Le plein toit et bardage en élément plat et ondulé (pratique) (28h)
    • K20/1 Le plein toit et bardage en élément plat et ondulé  théorie (20h)
    • K20/1 Soudo-brasage (pratique) (12h)
    • K20/1 Soudo-brasage  (Théorie) (4h)
    • K20/1  Contrôle du support et prises de mesures sur chantier (12h)
    • K20/1  Les gouttières (pratique) (8h)
    • K20/1 Les gouttières (théorie) (4h)

     

    2ème année :

     

    • K20/2  Les gouttières (pratique) (16h)
    • K20/2 Les gouttières (théorie) (4h)
    • K20/2 Complexe étanchéité toiture et bardage - isolation nœuds constructifs – panneaux autoportants (16h)
    • K20/2 Couverture et bardage en plan carré métallique - joint debout et tasseaux (théorie) (16h)
    • K20/2 Couverture et bardage en plan carré métallique - joint debout et tasseaux (pratique) (16h)
    • K20/2 Module intégratifs : réalisation d'un plein toit en tuiles avec sous toitures et raccords de pénétration (8h)
    • K20/2 Ouvrages de raccords et équipements pour toitures non métalliques - ardoises (pratique) (28h)
    • K20/2 Ouvrages de raccords et équipements pour toitures non métalliques - ardoises (théorie) (8h)
    • K20/2 Ouvrages de raccords et équipements pour toitures non métalliques - ardoises  (20h)
    • K20/2 Ouvrages de raccords et équipements pour toiture non métallique - tuiles (pratique) (24h)
    • K20/2 Ouvrages de raccords et équipements pour toitures non métalliques - tuiles (théorie) (20h)

     

    3ème année : 

    • K20/3 Toiture et charpente : diagnostic et adaptation (théorie) (12h)
    • K20/3 Toiture et charpente : diagnostic et adaptation (pratique) (8h)
    • K20/3 Diagnostic et adaptation (4h)
    • K20/3 Evaluation théorique diagnostic et adaptation (4h)
    • K20/3  Ouvrages de raccords et équipements pour toiture non métallique - ardoises (pratique) (14h)
    • K20/3 Ouvrages de raccords et équipements pour toiture non métallique - ardoises (Théorie) (8h)
    • K20/3 Module intégratif : réalisation d'un plein toit en ardoises avec raccord de pénétration (12h)
    • K20/3 Raccords et équipements de couvertures métalliques (Théorie) (8h)
    • K20/3 Raccords et équipements de couvertures métalliques (pratique) (24h)
    • K20/3 Les chenaux (théorie) (8h)
    • K20/3 Les chenaux (pratique) (16h)
  • Dans le cadre du Plan de reconstruction de la Wallonie, l’IFAPME, le Gouvernement wallon, la CCW et Constructiv, mettent en place des mesures concrètes pour booster l’envie et l’intérêt de celles et ceux qui envisagent de se former dans le secteur de la Construction.

    • Remboursement du minerval pour les formations adultes des filières de la construction, de l'électrotechnique et du bois : la liste des formations concernées
    • Encadrement intensifié de la part des Référents IFAPME.
    • Certifications par module : après chaque année de formation, les apprenants et apprenantes ont la possibilité d'obtenir une certification attestant de la maîtrise des compétences acquises. Cette reconnaissance prend la forme d’un CeCAF ou d’un RAF.
    • Organisation d’un Speed Jobbing spécial construction le 14 octobre 2021 : rencontre entre des entreprises et des apprenants et apprenantes en recherche de stage.

    Le Gouvernement wallon finalise également de nouveaux incitants pour booster les formations en alternance de l’IFAPME pour ces mêmes métiers :

    • Prime de 2000 € pour les apprenants IFAPME en alternance, inscrits dans ces filières (conditions spécifiques pour les primo-entrants) : la liste des formations concernées
    • Un chèque permis de conduire pour faciliter la mobilité des apprenants et apprenantes en alternance de minimum 17 ans. Cette aide est valable pour le permis B (voiture) ou le permis AM (cyclomoteur) : la liste des formations concernées

    Retrouvez toutes les mesures et les informations sur notre actualité consacrée au Plan de reconstruction.

  • Age

    • Avoir 15 ans accomplis au moment de votre inscription.
    • L'âge maximum varie en fonction de la durée du contrat d'alternance, établi dans le cadre du plan de formation avec le Référent IFAPME.
      • pour un contrat d'alternance de 3 ans : être âgé de 23 ans maximum au 31/12 de l’année de signature.
      • pour un contrat d'alternance de 2 ans : être âgé de 24 ans maximum au 31/12 de l’année de signature.
      • pour un contrat d'alternance de 1 an : ne pas avoir atteint 25 ans à la signature du contrat.

    Parcours

    • Avoir fréquenté 2 années du 1er degré de l'enseignement secondaire ordinaire ou spécialisé de forme 4 ;
    • Ou avoir réussi la 3e année de l'enseignement secondaire professionnel ordinaire ou spécialisé de forme 4 ;
    • Ou avoir fréquenté la 3e année de différenciation et d'orientation au sein de l'enseignement ordinaire ou spécialisé de forme 4 ;
    • Ou avoir fréquenté la 2e phase au sein de l'enseignement spécialisé de forme 3.
    • Ou vous disposez d’un document annonçant que vous pouvez poursuivre votre formation en alternance. Ce document est rédigé par le conseil de classe de l’établissement que vous quittez.

    Il peut exister des conditions particulières pour quelques formations. Soyez attentif aux mentions indiquées dans la fiche formation que vous consulterez.

     
  • Délais et informations

    La conclusion d'un contrat d'alternance est possible toute l'année.

    L'inscription à une formation en apprentissage est gratuite. Elle se fait dans un Service IFAPME.

    S'inscrire

    Un référent IFAPME vous accompagne dans vos démarches :

    1. Contactez un Service IFAPME près de chez vous et prenez rendez-vous avec un référent IFAPME.
    2. Le référent établira avec vous votre parcours de formation en alternance en tenant compte de vos acquis scolaires, de votre projet professionnel, de vos motivations, de votre âge et de votre statut. Merci de préparer les documents suivants :
      • votre carte d'identité ;
      • votre dernier bulletin scolaire et attestations reçues ;
      • les coordonnées éventuelles de l'entreprise avec laquelle vous souhaitez conclure un contrat d'alternance. 
    3. Le référent vous inscrit au Centre de formation sur base du métier choisi et des informations reçues.
    4. Si vous avez trouvé une entreprise de formation, votre référent contactera celle-ci pour fixer une date de signature du contrat d'alternance.

Où suivre les cours ?