Dernière mise à jour : 22.06.2021 Exporter au format PDF Imprimer

Restaurateur de peintures de chevalet

Artisanat - Patrimoine
Chef d'entreprise

Fiche complète

Le restaurateur de peintures de chevalet contribue à la conservation d’une œuvre et prévient sa dégradation.

Il discerne les cas à traiter qui exigent une compétence extérieure de référence. Il procède par étape:

  • établir un diagnostic précis sur base d’analyses scientifiques et historiques,
  • définir un traitement qui respecte l’intégrité de l’oeuvre,
  • établir des devis,
  • procéder à la restauration (nettoyer, désinfecter, reconstituer certaines parties manquantes, peindre, dorer, vernir, cirer, recoudre,...),
  • consigner les interventions,
  • éliminer les causes possibles de détérioration.

Outre le travail de conservation curative et le travail de restauration, le restaurateur fournit également à ses clients, des conseils de conservation ou d’exposition de l’œuvre.

 
  • Débouché(s) métier(s)

    Travail indépendant pour des antiquaires, musées, administrations publiques, fabriques d’église ou particuliers

    Employé dans des ateliers de restauration

  • Point(s) fort(s)
    Sur le terrain
  • Finalité
    Diplôme de formation de Chef d'entreprise homologué par la Communauté française
    Certificat de connaissances de base en gestion
  • Conditions spécifiques d'accès à la formation
    • Est admise à la formation Chef d’entreprise – « Restaurateur de peintures de chevalet », la personne qui possède : un certificat attestant que l'intéressé a suivi avec fruit l'enseignement secondaire supérieur général (CESS), technique ou artistique ou toute autre formation équivalente (le candidat ne répondant pas à ces conditions peut faire valoir un document attestant la réussite d'un examen d’entrée à l'université, dans une haute école ou dans l'enseignement supérieur de promotion sociale) ;
    • La personne désirant s’inscrire à la formation doit également présenter un entretien de motivation.
  • Le restaurateur de peintures de chevalet doit être responsable d'un point de vue économique. Il doit maîtriser les techniques de conservation des oeuvres et veiller à rester informer sur l’évolution des techniques du métier.

    Le restaurateur doit être patient, précis, soigneux, concentré, attentif et organisé. Il doit également être habile de ses doigts et disposer d’une large culture générale et de connaissances en Histoire de l’Art.

     
  • Cours professionnels

    1ère Chef d'entreprise :

    • L04/5 Introduction au métier (8h)
    • L04/5 Conservation préventive (4h)
    • L04/5 Couleur (32h)
    • L04/5 Dorure (24h)
    • L04/5 Histoire de la peinture et de ses techniques picturales (30h)
    • L04/5 Pratique des techniques picturales (32h)
    • L04/5 Technologie : support bois (24h)
    • L04/5 Technologie : support toile (40h)
    • L04/5 Technologie : couche picturale (40h)
    • L04/5 Technologie : couche de protection (26h)
    • L04/5 Technologie : retouche (12h)
    • L04/5 Méthodologie (12h)
    • L04/5 Rapport de conservation (20h)
    • L04/5 Photographie (12h)
    • L04/5 Sciences appliquées (16h)
    • L04/5 Pratique démonstrative (20h)
    • L04/5 Notions élémentaires de chimie (30h)
    • L04/5 Histoire de l'art (30h)
    • L04/5 Déontologie et patrimoine (20h)
    • L04/5 Chapelle - atelier (180h)

     

    2ème Chef d'entreprise :

    • L04/6 Conservation préventive (12h)
    • L04/6 Couleur (12h)
    • L04/6 Histoire de la peinture et de ses techniques picturales (30h)
    • L04/6 Pratique des techniques picturales (32h)
    • L04/6 Technologie : support bois (20H)
    • L04/6 Technologie : support toile (40h)
    • L04/6 Technologie : couche picturale (40h)
    • L04/6 Technologie : couche de protection (28h)
    • L04/6 Technologie : retouche (12h)
    • L04/6 Méthodologie (12h)
    • L04/6 Rapport de conservation (20h)
    • L04/6 Sciences appliquées (32h)
    • L04/6 Pratique démonstrative (20h)
    • L04/6 Histoire de l'art (30h)
    • L04/6 Gestion financière, comptable et fiscale - principes généraux (58h)
    • L04/6 Droits et assurances - principes généraux (18h)
    • L04/6 Chapelle atelier (180h)

     

    3ème Chef d'entreprise :

    • L04/7 Histoire de la peinture et de ses techniques picturales (30h)
    • L04/7  Pratique des techniques picturales (30h)
    • L04/7 Méthodologie - suivi du TFE (16h)
    • L04/7 Sciences appliquées (16h)
    • L04/7 Pratique démonstrative (148h)
    • L04/7 Gestion comptable et commercial - spécifique  (18h)
    • L04/7 Esprit d'entreprendre (12h)
    • L04/7 Droit et assurance - spécifique (22h)
     
  • Délais et informations

    • Les inscriptions sont ouvertes jusque fin octobre. En cas d'année préparatoire, les inscriptions sont possibles jusqu'au 15 novembre.
    • Des droits d’inscription sont requis. Le montant varie d'une formation à l'autre mais est compris généralement entre 220 et 350€ ou plus.
    • Prenez contact avec le Centre IFAPME qui organise la formation.

    S'inscrire

    Pour l’inscription proprement dite, munissez-vous des documents suivants :

    • votre carte d’identité ;
    • une copie du dernier diplôme (ou bulletin) obtenu ;
    • si vous êtes demandeur d'emploi et vous vous inscrivez à une formation à un "métier en pénurie", une attestation d'inscription au FOREM pour profiter d'un possible incitant financier.

    Après cette inscription, si l'Alternance est possible pour cette formation, vous pouvez trouver une entreprise avec laquelle signer une convention de stage.

    Pour signer votre convention ou en cas de difficultés, contactez un Service de l'IFAPME près de chez vous. Pour ce rendez-vous, munissez-vous des documents suivants :

    • votre carte d’identité
    • la preuve de votre inscription à la formation.
       

    Où suivre les cours ?