Dernière mise à jour : 8.09.2021 Exporter au format PDF Imprimer

Ambulancier de transport non urgent de patients ATNUP

Sécurité - Secourisme
Soins - Bien-être
Coordination et encadrement

Fiche complète

L'Ambulancier pour le transport non urgent de patients, transport médico-sanitaire, assure la prise en charge et le transport de différents types de patient dans le cadre d’une hospitalisation, d’une sortie d’hospitalisation, d’un transfert ou encore d’une consultation. Il n'intervient pas en qualité d'ambulancier AFGSU ou de SMUR

Le volet social est important ; l'ambulancier assure l’accompagnement du patient et l’aide dans ses démarches administratives notamment lors de son admission en milieu hospitalier.

L’ambulancier a l’obligation de veiller au bon état de fonctionnement de son véhicule et des instruments ainsi qu’à son conditionnement complet et correct.

En cas d’urgence, l’ambulancier pour le transport non urgent de patients doit pouvoir assurer les premiers secours, appeler le CS 100/112 et surveiller les victimes dans l’attente des secours spécialisés.

 
  • Débouché(s) métier(s)

    Services d’ambulances privés ou en milieu associatif

  • Point(s) fort(s)
    Sur le terrain
  • Finalité
    Diplôme de formation de Chef d'entreprise homologué par la Communauté française
    Certificat de connaissances de base en gestion
  • Conditions générales

    Consultez les conditions générales d'accès à la formation pour adultes.

    Conditions d'admission particulières liées à cette formation

    Dans le cadre du transport rémunéré et comme chauffeur d'ambulance (TMS ou 112), le conducteur doit être titulaire d'une sélection médicale (examen ophtalmologique et visite médicale) certifiant que le candidat est apte à conduire. En fonction du type d'ambulance, il devra être titulaire d'un permis B pour les véhicules de moins de 3.5 T et un permis C pour les véhicules de plus de 3.5 T.

  • L’ambulancier doit :

    • réagir rapidement, avec calme et maîtrise de soi, en présence d’un événement soudain
    • supporter des situations émotionnelles difficiles et répétitives
    • communiquer aisément
    • respecter la déontologie, la confidentialité des informations traitées ou communiquées
    • assurer l'interface entre la personne, son entourage et l'équipe soignante.

    L’ambulancier doit également respecter les horaires convenus. Le travail peut être effectué de nuit avec des gardes le dimanche et les jours fériés; appliquer rigoureusement les règles de l'entreprise en matière de fonctionnement, de sécurité, d’hygiène et de respect de l'environnement; présenter une image positive de l’entreprise.

    L’activité s’effectue le plus souvent en station debout et nécessite de soulever ou soutenir les malades, selon des techniques appropriées (techniques de manutention du corps humain). La profession implique évidemment de nombreux déplacements. Elle nécessite de respecter des règles d’hygiène (vêtements appropriés, désinfection...) et de sécurité (gants de protection, manipulation de produits...).

     
  • Cours professionnels

    1ère année :

    • Q15/5 Réanimation de base et défibrillation externe automatisée - pratique (8h)
    • Q15/5 Techniques de communication (2h)
    • Q15/5 Cartographie, déplacements et véhicules prioritaires (2h)
    • Q15/5 Hygiène et sécurité (3h)
    • Q15/5 Biologie du patient (10h)
    • Q15/5 Techniques d'accompagnement du patient (10h)
    • Q15/5 Aspects administratifs (2h)
    • Q15/5 Gestion de l'appel et de la communication (4h)
    • Q15/5 Évaluation pratique 1er secours (6h)
    • Q15/5 Prise en charge des malaises - pratique (5h)
    • Q15/5 Chaîne de survie, AMU, règles générales d'intervention (5h)
    • Q15/5 Réanimation cardio-pulmonaire avec oxygène - pratique (5h)
    • Q15/5 TMS et paysage des soins en Belgique (4h)
    • Q15/5 Prise en charge de traumatismes - pratique (5h)
    • Q15/5 Types de patients et prises en charge spécifiques (10h)
    • Q15/5 Techniques de manipulations (12h)
    • Q15/5 Entretien courant de l'ambulance et du matériel (5h)
    • Q15/5 Prise en charge des troubles spécifiques - pratique (6h)
    • Q15/5 Patient appareillé et techniques de manipulation (12h)
    • Q15/5 Mise en œuvre des instructions de prise en charge et rapports (2h)
    • Q15/5 Installation du patient et accompagnement (4h)
    • Q15/5 Prise en charge du patient à partir de différents sites - pratique (8h)
    • Q15/5 Module intégratif de simulations d'interventions - pratique (12h)
     
  • Délais et informations

    • Les inscriptions sont ouvertes jusque fin octobre. En cas d'année préparatoire, les inscriptions sont possibles jusqu'au 15 novembre.
    • Des droits d’inscription sont requis. Le montant varie d'une formation à l'autre mais est compris généralement entre 220 et 350€ ou plus.
    • Prenez contact avec le Centre IFAPME qui organise la formation.

    S'inscrire

    Pour l’inscription proprement dite, munissez-vous des documents suivants :

    • votre carte d’identité ;
    • une copie du dernier diplôme (ou bulletin) obtenu ;
    • si vous êtes demandeur d'emploi et vous vous inscrivez à une formation à un "métier en pénurie", une attestation d'inscription au FOREM pour profiter d'un possible incitant financier.

    Après cette inscription, si l'Alternance est possible pour cette formation, vous pouvez trouver une entreprise avec laquelle signer une convention de stage.

    Pour signer votre convention ou en cas de difficultés, contactez un Service de l'IFAPME près de chez vous. Pour ce rendez-vous, munissez-vous des documents suivants :

    • votre carte d’identité
    • la preuve de votre inscription à la formation.
       

    Où suivre les cours ?