Dernière mise à jour : 22.09.2020 Exporter au format PDF Imprimer

Gestionnaire de chantiers patrimoine

Artisanat - Patrimoine
Coordination et encadrement

Fiche complète

Le Gestionnaire de chantiers patrimoine développe des compétences d’analyse et de gestion relative à la mise en œuvre de techniques pour des travaux de conservation et de restauration.

Il a acquis les qualités d’observation requises et les connaissances techniques et connait les procédures en Région wallonne, qui lui permettent de connaitre et d’analyser les bâtiments anciens patrimoniaux, leurs pathologies et de gérer un chantier patrimoine.

  • Débouché(s) métier(s)

    Employé en entreprises générales et administrations publiques

    Indépendant

    Coordinateur de projets liés au patrimoine

  • Point(s) fort(s)
    Métier en pénurie: nombreuses offres d'emploi
    Sur le terrain
  • Finalité
    Diplôme de Coordination et d'encadrement
  • Conditions générales

    Consultez les conditions générales d'accès à la formation pour adultes.

    Conditions d'admission particulières liées à cette formation

    Est admis à la formation de coordination et d’encadrement « Gestionnaire de chantiers patrimoine » la personne qui possède:

    • soit un diplôme de la formation de chef d'entreprise (maçon, menuisier, charpentier, couvreur, entrepreneur général)
    • soit un diplôme de bachelier en construction
    • soit un titre de compétences validé (titres officiels de compétences validées ou acquises en formation (par exemples : certificat de compétences acquises en formation, certificat de formation professionnelle spécifique, titres de validation de compétences)
    • sot d’une expérience probante d’au moins 3 ans.

    Les auditeurs qui ne sont pas porteurs de l'un des diplômes ou certificats ci-avant peuvent toutefois être admis aux cours, sous réserve de l'accord du Conseiller pédagogique de l'IFAPME, s'ils sont titulaires d'un certificat d'apprentissage ou du certificat de l’enseignement secondaire du second degré (C2D) et qu'ils justifient d’une expérience professionnelle d'au moins trois années, dans une profession en lien avec la formation choisie, en tant que chef d'entreprise ou collaborateur assumant régulièrement des responsabilités liées à la formation. Pour pouvoir être prise en considération, l'activité professionnelle doit avoir été exercée au cours des dix années précédant la demande d'inscription aux cours.

    S’il devait apparaître que le nombre d’inscrits est trop élevé au regard de la capacité des classes de cours, un entretien de motivation servira de base pour réguler les inscriptions.

    Cet entretien d’admission portera sur:

    • la connaissance de notions générales du patrimoine et du bâti ancien ;
    • les aptitudes d’observation du candidat par rapport aux bâtiments anciens ;
    • l’esprit critique du candidat face à des interventions de rénovation et de restauration;
    • la motivation du candidat pour le patrimoine et le métier.

    Le nombre d’apprenants par formation est limité à 12 par an.

  •  Le "Gestionnaire de chantiers patrimoine" connaît les spécificités de l’architecture et du bâti ancien de nos régions, les principes constructifs et matériaux utilisés afin de mieux comprendre les techniques de restauration prescrites lors d’un chantier de restauration.

    Il diagnostique et comprend les pathologies et dysfonctionnements d’un bâtiment ancien et peut appliquer les principes de conservation et de restauration en respectant les données des études préalables.

    Il assure le suivi de chantiers de conservation et de restauration pour une entreprise en collaboration avec le maître d’ouvrage et les différents corps de métier intervenant sur le chantier. Il coordonne des projets, des équipes et assure une marche à suivre planifiée dans une approche globale de la conservation ou de la restauration.

    Il veille à respecter les fondamentaux de la préservation du patrimoine. Outre les cahiers des charges établis, les plans, les relevés… les spécificités des bâtiments anciens et/ ou classés de nos régions et particulièrement en Wallonie ainsi que la législation en Région wallonne, la philosophie des chartes internationales et les notes techniques constituent pour lui des guides de travail.

    Il connaît les différents métiers et corps d’état intervenant sur chantier, ce qui lui permet avec ses connaissances techniques, de définir, de coordonner et de planifier une marche à suivre. Au départ de situations concrètes, de réalités de chantier, il participe à la prise de décisions pour une meilleure gestion de chantiers patrimoine.

    Sur base des compétences acquises en formation, le souhait est d’améliorer la qualité d’exécution des chantiers de restauration en permettant aux gestionnaires de chantiers d’acquérir les connaissances techniques du contexte patrimonial et de son bâti ancien.

     
  • Cours professionnels:

    • K39/25 Module transversal de coordination et d'encadrement (24h)
    • K39/25 Gestion de chantiers patrimoine (35h)
    • K39/25 La couverture (28h)
    • K39/25 Le bois : charpente et strucuture (21h)
    • K39/25 Les pierres (28h)
    • K39/25 La chaux et ses applications (42h)
    • K39/25 Les décors intérieurs (28h)
    • K39/25 Les métaux dans le bâti (14h)
    • K39/25 Stage d'observation (rapport et présentation travail écrit) (40h)
    • K39/25 Suivi de l'examen pratique (12h)
     

Où suivre les cours ?