Dernière mise à jour : 31.05.2021 Exporter au format PDF Imprimer

Ouvrier viticole

Alimentation - Horeca
Coordination et encadrement

Fiche complète

L’ouvrier viticole travaille dans un domaine viticole ; c’est un technicien de la vigne qu’il cultive et entretient avec soin dans un objectif qualitatif et quantitatif de production de vin.

 

 

La Formation d’ouvrier viticole est complémentaire à la formation de viti-viniculteur développée avec succès dans le réseau IFAPME depuis 2 ans et visant en premier lieu les (futurs) propriétaires et/ou exploitants de domaine. La formation d’ouvrier viticole est donc également un premier palier qui autorise un apprenant à étaler sa formation chef d’entreprise en viti-viniculture sur 3 années ; toutes les heures de cours « ouvrier viticole » étant valorisables, via des dispenses de cours, dans la formation chef d’entreprise de viti-viniculteur.

En complément de la formation en centre de formation, une formation pratique professionnelle en entreprise est obligatoire (convention de stage ou 250 heures de stage bénévole).

La poursuite de la formation en viti-viniculture et une convention de stage successive dans la filière sont possibles et à encourager.

 

  • Débouché(s) métier(s)

    L'activité d’ouvrier viticole s'exerce au sein d’établissements artisanaux de type domaine produisant, selon la taille de la propriété, au minimum un vin régional.

    La demande de salariés qualifiés dans les entreprises viticoles est nouvelle et a de fortes chances de croître, en lien avec le développement récent des domaines viticoles en Wallonie.

  • Débouché(s) future(s) formation(s)
  • Point(s) fort(s)
    Sur le terrain
    Activité en extérieur
    Activités variées
  • Finalité
    Diplôme de la formation de coordination et d'encadrement homologué par la Communauté française
  • Le travail de l’ouvrier viticole peut s’exercer les soirées, weekends, jours fériés et est soumis au rythme des saisons. Le port d'Equipements de Protection Individuelle – EPI peut être requis. L'activité s'effectue en extérieur et en atelier, et peut impliquer une station debout prolongée et une bonne condition physique. Comme le viti-viniculteur, l’ouvrier viticole est responsable du respect des règles de sécurité et d’hygiène alimentaire (AFSCA). Il doit également veiller au respect des règles environnementales.

     

  • Cours professionnels:

    1ére année

    • A88/25 Système vitivinicole et territoire (24h)
    • A88/25 Processus viticole – Théorie et pratique : Technologies des équipements (32h)
    • A88/25 Processus viticole – Théorie et pratique : Viticulture – mise en œuvre (136h)
    • A88/25 Phytolicence (P2) (60h)
    • A88/25 Coordination et encadrement (24h)
    • A88/25 Suivi du projet technique (16h)
  • Est admis aux cours l'apprenant·e qui satisfait à l’obligation scolaire et qui est titulaire d’un certificat de l’enseignement secondaire supérieur (CESS) ou document attestant la réussite de l’examen d’entrée à l’université, dans une haute école ou dans l’enseignement supérieur de promotion sociale.

    Les apprenant·e·s  qui ne sont pas porteurs du CESS peuvent toutefois être admis aux cours :

    • Soit, s’ils sont titulaires d’un certificat du 2ème degré de l'enseignement secondaire et bénéficient d'une expérience suffisante dans le secteur concerné.
    • Soit, en cas de réussite de l’épreuve d’admission IFAPME. La présentation de l’épreuve d’admission est soumise à l’acceptation du dossier par le Centre.
  • Délais et informations

    • Les inscriptions sont ouvertes jusque fin octobre. En cas d'année préparatoire, les inscriptions sont possibles jusqu'au 15 novembre.
    • Des droits d’inscription sont requis. Le montant varie d'une formation à l'autre mais est compris généralement entre 220 et 350€ ou plus.
    • Prenez contact avec le Centre IFAPME qui organise la formation.

    S'inscrire

    Pour l’inscription proprement dite, munissez-vous des documents suivants :

    • votre carte d’identité ;
    • une copie du dernier diplôme (ou bulletin) obtenu ;
    • si vous êtes demandeur d'emploi et vous vous inscrivez à une formation à un "métier en pénurie", une attestation d'inscription au FOREM pour profiter d'un possible incitant financier.

    Après cette inscription, si l'Alternance est possible pour cette formation, vous pouvez trouver une entreprise avec laquelle signer une convention de stage.

    Pour signer votre convention ou en cas de difficultés, contactez un Service de l'IFAPME près de chez vous. Pour ce rendez-vous, munissez-vous des documents suivants :

    • votre carte d’identité
    • la preuve de votre inscription à la formation.
       

    Où suivre les cours ?