Voir des témoignages

Image
Sophie, maman de Léo

Des parents témoignent

Pour les jeunes qui ont une certaine "maturité", qui n’ont peut-être pas envie d’être dans un système scolaire classique ; être encadré par des professionnels ça les fait vraiment progresser.

 

Image
Magas

Anthony Magas, apprenant en Coiffure au salon CRIVALIS (Jumet)

J’ai toujours voulu faire un métier manuel, le secteur de la coiffure m’attirait. Ma mère était assez réticente à cette idée. Elle a souhaité que je continue une scolarité plus classique. Pendant une année, j’ai donc tenté le secrétariat mais j’ai bien évidemment échoué. Franchement, l’école ce n’était pas pour moi. Puis un jour, maman s’est laissé convaincre par une amie dont le fils suivait sa formation au Centre IFAPME de Charleroi.