Dernière mise à jour : 9.08.2019 Exporter au format PDF

La mécanique, le choix passion de Mélissa

Mélissa a décidé de suivre ses envies et de se former en alternance avec l’IFAPME au métier de mécanicienne automobile. Un choix qu’elle recommande aux autres jeunes filles.

Melissa passion mécanique

Mélissa D., 17 ans, se forme aujourd’hui en alternance à l’IFAPME. Un choix qui s’est fait tout naturellement. Passionnée de voitures depuis son plus jeune âge, la jeune fille témoigne : "Je me souviens très bien de la Honda Civic Type-R de 1997 de ma maman, j’en suis directement tombée amoureuse ! Suite à cela, j’allais aider mon beau-père dès qu’il soulevait le capot d’une voiture. Depuis, toutes les voitures me fascinent."

Pour Mélissa, l’alternance lui permet d’associer les cours théoriques en Centre et les cours pratiques dans une concession. "Les formateurs IFAPME sont des professionnels du milieu, ils savent de quoi ils parlent. Ils connaissent le domaine et les astuces du monde du travail. C’est ça qui m’a attiré à l’IFAPME."

"J’ai hâte de continuer ma formation car pour un patron je crois que c’est impressionnant de voir qu’une fille a autant d’expérience, de diplômes et de connaissances dans le milieu automobile."

Une fille dans la mécanique, cela reste peu courant. Lors de ses premiers jours en classe et de sa recherche de stage, les préjugés ont parfois pris les devants… Mais la jeune fille n’a jamais perdu de vue son objectif : la réussite ! D’ailleurs, en un seul entretien, elle décroche un contrat en alternance et commence 3 jours après dans une concession Mercedes-Benz !

Mélissa se forme aujourd’hui chez Sogalux (Mercedes-Benz, Namur), auprès d’EDUCAM et au Centre IFAPME de Namur. Cette formation "trialle" lui permet d’avancer plus vite dans le domaine et de se perfectionner en mécanique. Un apprentissage qui est l’occasion pour elle de s’épanouir professionnellement et personnellement.

"Ma formation en alternance se passe super bien ! Je m’entends très bien avec mes collègues, on rigole, on s’entraide et ils m’apprennent beaucoup de techniques différentes ! J’ai la chance d’apprendre beaucoup en entreprise car cela me donne de l’avance pour les cours."

Grâce à sa carrosserie de fer et sa volonté d’acier, Mélissa s’épanouit de jour en jour. Elle encourage également les autres jeunes filles à suivre leurs envies. "Malgré les nombreux préjugés encore présents dans notre société, il faut suivre sa propre passion. Ne vous fiez pas aux stéréotypes du style "T’es un garçon ou une fille alors tu dois faire tel ou tel métier". Le principal c’est de rester fidèle à ses envies et à ses passions. On se doit de faire des choix pour nous-même, notre vie et notre futur."