Dernière mise à jour : 8.03.2022 Exporter au format PDF Imprimer

Les femmes à l'honneur : apprenantes, formatrices et futures indépendantes !

Contenu principal

Ce 8 mars, c'est la Journée internationale de la lutte pour les Droits des femmes. Bien qu'il est habituel de présenter des profils féminins au sein du Réseau, l'IFAPME profite également de cette journée pour mettre en avant des femmes, apprenantes et formatrices, qui se démarquent par leur passion et leur travail.

Maurine fait des étincelles

Maurine manie quotidiennement des baguettes et des mèches mais elle ne se forme pourtant ni à la boulangerie, ni à la coiffure. Maurine suit une formation en Métallerie-Soudure à l'IFAPME.

Un rêve en tête

A bientôt 28 ans, cette jeune liégeoise a toujours été à l'aise avec des outils et aspire, depuis petite, à fabriquer des choses avec ses mains. Une aisance et une passion pour la création qui l'ont amenée à l'IFAPME pour devenir Artisane entrepreneuse en éléments métalliques. Ce côté artisanal, presque artistique, Maurine le cultive sans cesse avec la volonté de trouver son propre style, sa signature comme on dit.

Alors qu'elle termine sa dernière année de formation, ses ambitions sont claires : devenir indépendante complémentaire et avoir ses propres projets.

Mon objectif est de faire du mobilier métal et bois pour des clients. Je voudrais faire cela en activité complémentaire.  A terme, ce serait super que des clients viennent me trouver, me parlent de leur projet et que je puisse leur faire mes propositions. J’aimerais bien réaliser des projets originaux qui marquent et pourquoi pas, un jour, vendre mes propres œuvres au public.

Maurine, apprenante en formation d'Artisane entrepreneuse en éléments métalliques

L'Alternance, la meilleure façon d'apprendre

Maurine est satisfaite de sa formation. Elle effectue son stage en entreprise à raison de 4 jours par semaine. Elle voit de jour en jour les avantages que cela lui apporte et à quel point sa progression est importante. Si elle devait d'ailleurs reprendre une formation dans un autre domaine, elle n'hésiterait pas une seconde à revenir à l'IFAPME.

Quand je suis en entreprise à temps plein, j’apprends 10 fois plus vite. L’IFAPME, c’est vraiment un bon compromis entre des cours en Centre de formation et une expérience de terrain, en entreprise.

Léa, un parcours inspirant

Apprenante en formation de carrelage

Pour Léa, c’est un peu une histoire de famille. Ses parents étant couvreurs, elle était souvent sur les chantiers. Déjà petite, elle aimait l’ambiance des chantiers et l’esprit de liberté que permet le travail au grand air. Forte de ces expériences, elle a décidé de se lancer elle aussi dans le secteur de la construction. Pour Léa, travailler et apprendre sur chantier, c'est la meilleur façon d'apprendre vraiment le métier.

"L’ambiance sur les chantiers est indescriptible. Le personnel du bâtiment est authentique et on ne s’ennuie jamais. Chaque chantier est différent. Le système scolaire classique ne me correspondait pas. Ayant déjà vécu l’expérience des chantiers, je voulais vivre la vie que je souhaitais. J’ai donc sauté le pas et c’était la meilleure décision de ma vie !"

Léa, apprenante en formation pour devenir Carreleuse

Léa, apprenante en formation pour devenir Carreleuse

Laurent Bollaers, carreleur professionnel et patron-formateur de Léa

Monsieur Bollaers a 10 ans d'expérience dans le métier de carreleur.  Cette expérience, il l'a met au service de l'apprentissage de son apprenante.

"Pour moi, ça ne change pas grand chose que ce soit une fille ou un garçon.  En plus, Léa est quelqu'un qui apprend vite. Elle est également courageuse et très volontaire. Son objectif est de se mettre à son compte et j'essaie de la responsabiliser en conséquence. En tant que patron-formateur, j'ai la satisfaction de voir Léa évoluer au fil de son parcours."

Créer sa propre entreprise : Aurélie Etienne l’a fait !

Aurélie Etienne a 44 ans et est céramiste professionnelle. Après plus de 10 ans dans l’événementiel et la communication, elle décide de changer de vie. Passionnée depuis l’enfance par le travail de la terre, Aurélie a toujours eu la céramique et la poterie dans sa vie. Tiraillée entre son boulot et sa passion, elle finit par se lancer et crée son entreprise « Ose la terre » qui a fêté ses 10 ans l'an dernier !

L’activité de « Ose la terre » se divise en deux parties : des cours pour des apprentis potiers de loisir et la production de produits décoratifs en terre. Durant la crise sanitaire, Aurélie a su se réinventer. Elle a ainsi développé davantage sa plateforme de vente en ligne. Aurélie poste également des vidéos sur ses réseaux et échange en direct avec ses élèves.

Une formation artisan qui tombe à pic

Aujourd’hui, la jeune femme souhaite développer la partie création de son entreprise et a donc besoin de renfort. Après avoir recherché différentes solutions, elle découvre que l’IFAPME organise une formation artisan. Et c’est la super option ! En tant qu’entreprise formatrice, elle transmet son métier et forme une personne répondant directement à ses attentes. Elle profite même d’une prime de l’IFAPME (260€/mois) pour la soutenir dans sa démarche grâce à la Certification artisan dont elle dispose. En ce moment, elle forme une apprenante IFAPME, Marie-Eve Teck, avec passion et pédagogie.

Indépendante, passionnée, épanouie, Aurélie ne regrette absolument pas son choix de carrière et ne le changerait pour rien au monde : « Être une femme indépendante ?  Je resigne à deux mains ! ».

« Il ne faut pas avoir peur d’être indépendant, c’est merveilleux d’être maître de son métier, maitre de son quotidien, maitre de ce que l’on va mettre comme contenu dans son métier. Je trouve que ça n’a pas de prix. »

Intéressé·e par une formation à l'IFAPME ?

> Découvrez notre catalogue de formations
> Contactez-nous via notre formulaire de contact