Dernière mise à jour : 31.05.2021 Exporter au format PDF Imprimer

Gestionnaire d'école de conduite

Mobilité - Mécanique
Chef d'entreprise

Fiche complète

Vous êtes un as du volant ? Les panneaux routiers et le code de la route n’ont absolument aucun secret pour vous ? Vous êtes le chauffeur attitré de toute la famille ? Alors tous les feux sont au vert pour devenir Moniteur ou Monitrice d’école de conduite ?

Le Moniteur et la Monitrice d’école de conduite enseignent à des adultes ou à des adolescents la conduite de véhicules à moteur. Grâce à cette formation, ils peuvent aussi bien être moniteur et monitrice théoriques que moniteur et monitrice pratiques. Ils apprennent aux candidates à conduire et manœuvrer autos, motos, camions et autocars, en vue de l'obtention du permis nécessaire à leur utilisation : permis B, B+E, C, C+E, D et D+E.

Les moniteurs d’auto-école apprennent aux futurs conducteurs :

  • la maîtrise des différents types de véhicules : voiture, moto, camion, autocar.
  • le partage des voies de circulation avec les autres usagers ou sur un terrain privé.
  • Ils transmettent des attitudes positives vis-à-vis de la sécurité mais aussi les connaissances nécessaires au bon respect du code de la route et des différentes réglementations.
  • Ils peuvent assurer des cours théoriques collectifs en centre en vue de l’obtention du permis théorique.
  • Ils peuvent accompagner les candidats lors de leur examen pratique.

Moniteurs et monitrices d’école de conduite peuvent devenir directeur et directrice adjoint(e) ou directeur et directrice d’une auto-école. Leurs principales fonctions seront de gérer la formation, les instructeurs, l’auto-école et veiller à la qualité de la formation dispensée.

Pour exercer ce métier, le moniteur et la monitrice doivent posséder un ou plusieurs brevets d’aptitude professionnelle. Il existe 5 brevets d'aptitude professionnelle du personnel dirigeant et enseignant des écoles de conduite. S’ils souhaitent exercer, moniteur et monitrice sont obligés de passer ces brevets :

  1. Le brevet I donne accès aux fonctions de directeur d'école de conduite et de directeur adjoint d'école de conduite.
  2. Le brevet II à la fonction d'instructeur, chargé de l'enseignement pratique de la conduite des véhicules de la catégorie B.
  3. Le brevet III à la fonction d'instructeur, chargé de l'enseignement théorique.
  4. Le brevet IV à la fonction d'instructeur, chargé de l'enseignement pratique de la conduite des véhicules des catégories A3 et A.
  5. Le brevet V à la fonction d'instructeur, chargé de l'enseignement pratique de la conduite des véhicules des catégories B+E, C, C+E, D et D+E et des sous-catégories C1, C1+E, D1 et D1+E.

Les brevets sont délivrés après la réussite des examens et l'accomplissement d'un stage.

 
  • Débouché(s) métier(s)

    Moniteur / Monitrice pratique d'école de conduite indépendant(e)

    Moniteur / Monitrice théorique d'école de conduite indépendant(e)

    Moniteur / Monitrice pratique employé(e) dans une école de conduite

    Moniteur / Monitrice théorique employé(e) dans une école de conduite

    Directeur / Directrice d'école de conduite

  • Point(s) fort(s)
    Sur le terrain
    Contact client
    Quotidien varié
  • Finalité
    Diplôme de formation de Chef d'entreprise homologué par la Communauté française
    Certificat de connaissances de base en gestion
  • Le Moniteur et la Monitrice d'école de conduite doivent posséder plusieurs qualités :

    • Pédagogie et tolérance : vous apprenez la théorie ou la pratique à une personne qui débute, il faut donc être tolérant et patient afin que les candidats soient dans les meilleures conditions possibles pour apprendre et progresser.
    • Calme et sang-froid : dans certains cas, il se peut que vous deviez intervenir en urgence pour reprendre le contrôle du véhicule, il faut donc garder son calme pour éviter tout danger.
    • Bon relationnel : lors des cours, vous vous retrouvez souvent seul avec les candidats, il faut donc entretenir une bonne relation afin que les séances d’apprentissages se passent de la meilleure manière possible : privilégier la bienveillance au stress.
    • Rigueur et discipline : vous apprenez à des personnes à conduire, ces personnes vont utiliser la voie publique lors que leur apprentissage, il est donc de votre responsabilité que les candidats connaissent toutes les règles et soient capables de les mettre en application. Vous devez faire respecter le code de la route, vous enseignez les bonnes pratiques et les bonnes règles.

    La pratique du métier en tant qu’indépendant peut nécessiter d’avoir son propre véhicule, équipé de tous les dispositifs : doubles commandes, rétroviseurs, par exemple.

     
  • Le programme de cours varie en fonction de la formation souhaitée :

    • Moniteur pratique : Brevet II voiture, Brevet IV moto ou Brevet V camion, bus et remorques
    • Moniteur théorique : Brevet III
    • Directeur d'école de conduite : Brevet I

    Cours professionnels :

    • X22/5 Règlementation d'une école de conduite (20h)
    • X22/5 Pratique sur voiture de tourisme (20h)
    • X22/5 Pratique sur moto (20h)
    • X22/5 Gestion de plannings (16h)
    • X22/5 Pédagogie de la conduite (12h)
    • X22/5 Pratique sur camion, bus et remorques (25h)
    • X22/5 Mécanique voiture de tourisme (32h)
    • X22/5 Méthodologie appliquée à l'enseignement théorique (24h)
    • X22/5 Méthodologie pratique à l'enseignement (12h)
    • X22/5 Mécanique de moto (32h)
    • X22/5 Méthodologie à l'apprentissage de la conduite (20h)
    • X22/5 Mécanique de camion, bus et remorques (48h)
    • X22/5 Jurisprudence code de la route (28h)
    • X22/5 Initiation à la règlementation d'école de conduite (12h)
    • X22/5 Informatisation de son entreprise (16h)
    • X22/5 Initiation code de la route (12h)
    • X22/5 Gestion des aspects juridiques (20h)
    • X22/5 Gestion des aspects fiscaux (14h)
    • X22/5 Gestion d'une flotte de véhicules (16h)
    • X22/5 Gestion des aspects financiers (24h)
    • X22/5 Gestion des aspects comptables (60h)
    • X22/5 Gestion des aspects commerciaux (8h)
    • X22/5 Gestion des assurances (12h)
    • X22/5 Initiation aux évaluations et examens (4h)
    • X22/5 Étude de marché (10h)
    • X22/5 Code de la route (48h)
     
    • Ne plus être soumis à l’obligation scolaire ;
    • Satisfaire à une de ces 3 exigences :
      • Soit être titulaire du certificat d’apprentissage ou avoir terminé avec fruit les cours généraux et professionnels de fin d’apprentissage et réussir l’examen pratique au plus tard en fin de la seconde année de formation ;
      • Soit avoir suivi avec fruit le 2ème degré de l’enseignement secondaire général, technique ou artistique, ou le 3ème degré de l’enseignement secondaire professionnel et dans ce cas avoir obtenu le certificat de qualification ;
      • Soit avoir satisfait à un examen d’entrée.
    • S’inscrire aux cours de formation dans la profession faisant l’objet de la convention de stage dans les 6 semaines à dater du premier cours et au plus tard le 31 octobre.

    Il peut exister des conditions particulières pour quelques formations. Soyez attentif aux mentions indiquées dans la fiche formation que vous consulterez.

  • Délais et informations

    • Les inscriptions sont ouvertes jusque fin octobre. En cas d'année préparatoire, les inscriptions sont possibles jusqu'au 15 novembre.
    • Des droits d’inscription sont requis. Le montant varie d'une formation à l'autre mais est compris généralement entre 220 et 350€ ou plus.
    • Prenez contact avec le Centre IFAPME qui organise la formation.

    S'inscrire

    Pour l’inscription proprement dite, munissez-vous des documents suivants :

    • votre carte d’identité ;
    • une copie du dernier diplôme (ou bulletin) obtenu ;
    • si vous êtes demandeur d'emploi et vous vous inscrivez à une formation à un "métier en pénurie", une attestation d'inscription au FOREM pour profiter d'un possible incitant financier.

    Après cette inscription, si l'Alternance est possible pour cette formation, vous pouvez trouver une entreprise avec laquelle signer une convention de stage.

    Pour signer votre convention ou en cas de difficultés, contactez un Service de l'IFAPME près de chez vous. Pour ce rendez-vous, munissez-vous des documents suivants :

    • votre carte d’identité
    • la preuve de votre inscription à la formation.
       

    Où suivre les cours ?