Dernière mise à jour : 3.08.2022 Exporter au format PDF Imprimer

Candidat Expert-comptable / Conseiller fiscal

Comptabilité - Assurances
Chef d'entreprise

Fiche complète

Vous souhaitez pérenniser vos connaissances en comptabilité et augmenter votre capital réussite en vue des examens de sortie de stage de l'ITAA ? Alors cette formation de Candidat expert-comptable / conseiller fiscal est pour vous !

Cette formation vous prépare aux examens de sortie de stage de l'ITAA - Institut des conseillers fiscaux et experts comptables, obligatoires afin de pouvoir vous inscrire au registre de l'ITAA et ainsi pratiquer votre métier comme indépendant.

Le Conseiller fiscal aide le contribuable, particuliers et entreprises, à appliquer avec rigueur les normes fiscales nationales et internationales. Le Conseiller fiscal aide le contribuable à appliquer les normes fiscales. Il connaît la finance et les lois fiscales afin de pouvoir optimiser la fiscalité et conseiller sa clientèle en fonction des besoins rencontrés. Il recommande des mesures qui permettent de diminuer l’impôt. Il est également chargé de faire le lien avec l’administration fiscale, argumente en cas de litige ou contentieux et défend les contribuables.

Le Conseiller fiscal conseille aussi l’entreprise sur des dossiers importants comme les opérations de fusion ou de restructuration.

Selon l’article 38 de la Loi du 22 avril 1999, la fonction de conseiller fiscal consiste à:

  • Donner des avis se rapportant à toutes matières fiscales
  • Assister les contribuables dans l’accomplissement de leurs obligations fiscales
  • Représenter les contribuables devant les administrations fiscales.

L’expert-comptable est le conseiller légal et permanent des entreprises dans le domaine étendu de l’administration, de l’organisation comptable et de la fiscalité des entreprises. 

En plus de la tenue de comptes, l’expert-comptable réalise des prestations que le comptable ne peut pas ou n’a pas le droit d’effectuer. Il jouit en effet d’un monopole légal sur certaines missions, comme par exemple la liquidation d’une société. Son rôle est de superviser les comptes de ses clients, d’établir le bilan annuel, mais également de conseiller et d’orienter les chefs d’entreprise dans des domaines comme  la gestion ou les questions juridiques. Il accompagne ses clients à toutes les étapes de la vie de leur entreprise.

Alors si vous souhaitez optimiser vos probabilités de succès et décrocher votre accès à l'ITAA, rendez-vous dans l'un des Centres qui propose cette formation afin de vous y inscrire !

  • Débouché(s) métier(s)

    Expert-comptable indépendant / Experte-comptable indépendante

    Conseiller financier indépendant / Conseillère financière indépendante

    Employé / Employée dans une fiduciaire

    Consultant indépendant / Consultante indépendante

    Employé / Employée dans un service comptabilité-fiscalité d'une entreprise

  • Débouché(s) future(s) formation(s)

     

     

  • Point(s) fort(s)
    Contact client Travail en autonomie et en équipe Travail au bureau et sur le terrain
  • Finalité
    Diplôme de formation de Chef d'entreprise homologué par la Communauté française
    Certificat de connaissances de gestion de base
  • Pour avoir accès à la formation, l’auditeur devra avoir réussi l’ensemble des épreuves d’admission à l’Institut des Experts-Comptables et Fiscaux (IEC), et donc doit être inscrit en tant que stagiaire à l’IEC.

  • Le conseil fiscal est tenu à une éthique professionnelle très stricte:

    • Interdiction d’exercer des activités commerciales
    • Interdiction d’exercer des fonctions d’administrateur ou de gérant de sociétés commerciales ou de sociétés à forme commerciale
    • Obligation d’indépendance: le conseil fiscal doit refuser toute mission dès qu’il constate l’existence de faits qui peuvent diminuer son indépendance
    • Interdiction de rétention: importance d’une relation de confiance avec le client
    • Interdiction de publicité, de démarchage et d’offre de services 
    • Obligation de formation permanente
    • Devoir d’information: le membre de l’Institut qui est l’objet d’une procédure judiciaire, disciplinaire ou administrative portant sur l’exercice de sa fonction doit en informer l’Institut
    • Secret professionnel et devoir de discrétion professionnelle: les membres de l’Institut sont tenus au secret professionnel
    • Lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme: obligation de communiquer les faits suspects
    • Honoraires: limitation du montant des honoraires par le respect des règles déontologiques
    • Rédaction d’une lettre de mission

    L’expert-comptable exerce une profession libérale et est tenu au secret professionnel. Les activités commerciales lui sont interdites, ainsi que toute publicité.

    Il doit consacrer au minimum 40 heures par an à des activités qui contribuent à l’amélioration de ses connaissances professionnelles. C’est la formation permanente.

    L’expert-comptable a une grande responsabilité dans la mesure où les activités menées et développées par les entreprises ont atteint un haut degré de complexité et évoluent très rapidement

  • 1ère année :

    • X86/05 Contrôles internes et externes & déontologie (12h)
    • X86/05 Droit des sociétés et mandats spéciaux (liquidation, fusion scission) (16h)
    • X86/05 Impôt des sociétés et fiscalité des mandats spéciaux (20h)
    • X86/05 Impôt des personnes physiques (18h)
    • X86/05 Droit d’enregistrement et succession (6h)
    • X86/05 Procédures fiscales (8h)
    • X86/05 Droit fiscal européen et international (6h)
    • X86/05 Législation relative aux comptes annuels et comptes consolidés (14h)
    • X86/05 Analyse et critique des comptes annuels (12h)
    • X86/05 Taxe sur la Valeur Ajoutée (TVA) (16h)
    • X86/05 Guidance examen pratique et simulation d’épreuve (4h)
  • Délais et informations

    • Les inscriptions sont ouvertes jusque fin octobre. En cas d'année préparatoire, les inscriptions sont possibles jusqu'au 15 novembre.
    • Des droits d’inscription sont requis. Le montant varie d'une formation à l'autre mais est compris généralement entre 220 et 350€ ou plus.
    • Prenez contact avec le Centre IFAPME qui organise la formation.

    S'inscrire

    Pour l’inscription proprement dite, munissez-vous des documents suivants :

    • votre carte d’identité ;
    • une copie du dernier diplôme (ou bulletin) obtenu ;
    • si vous êtes demandeur d'emploi et vous vous inscrivez à une formation à un "métier en pénurie", une attestation d'inscription au FOREM pour profiter d'un possible incitant financier.

    Après cette inscription, si l'Alternance est possible pour cette formation, vous pouvez trouver une entreprise avec laquelle signer une convention de stage.

    Pour signer votre convention ou en cas de difficultés, contactez un Service de l'IFAPME près de chez vous. Pour ce rendez-vous, munissez-vous des documents suivants :

    • votre carte d’identité
    • la preuve de votre inscription à la formation.
       

    Où suivre les cours ?