Dernière mise à jour : 1.09.2020 Exporter au format PDF Imprimer

Entrepreneur peintre décorateur

Construction - Travaux
Chef d'entreprise

Fiche complète

Le peintre décorateur traite des surfaces (sols, plafonds, murs intérieurs et extérieurs) en vue de protéger et d’embellir des bâtiments (neufs et/ou en rénovation). Il s’agit donc d’un ouvrier qualifié qui parachève le bâtiment par un travail de préparation des surfaces à traiter, la réalisation de travaux de peinture (peintures solvantées, peintures en phase aqueuse,peintures à deux composants) sur différents supports. Il utilise des techniques de pistolage, il pose des revêtements muraux souples (papier peint, toile à peindre, tissu mural) et des revêtements de sols souples (tapis plain, vinyle), ainsi que des éléments moulurés de décoration.

Outre la maîtrise des activités de l'ouvrier qualifié «Peintre décorateur», l'entrepreneur peintre décorateur assure les travaux suivants : il organise son atelier de production, il établit les métrés et les commandes d'approvisionnement.  Il assure la gestion de l'exécution des travaux en atelier et sur chantier et il assume la gestion de l'entreprise pour les volets commerciaux, financiers et administratifs.

  • Point(s) fort(s)
    sur terrain
  • Finalité
    Diplôme de la formation de Chef d'entreprise de la communauté française
    Un certificat de connaissances de base en gestion
    Fin de 2ème : CECAF peintre décorateur
  • La formation de l'apprenant "Entrepreneur peintre décorateur" l'amène  a assumer les activités suivantes la préparation et apprêts des supports (murs, sols, plafonds), l'exécution manuelle de travaux de peinture sur murs, sols, plafonds, l'exécution manuelle de travaux de peinture sur boiseries et éléments métalliques, l'exécution de peinture au pistolet (murs, sols, plafonds, boiseries, éléments métalliques), la pose d’éléments décoratifs (moulures) et de revêtement mural souples (papier-peint, toile à peindre et tissu mural), ainsi que de revêtement de sol souple (tapis plain, vinyl).

  • Formation professionnelles :

    1ére année

     

    • L60/L61/4 Organisation du chantier - travaux en hauteur (12h)
    • L60/L61/4 Analyse, préparation et communication (24h)
    • L60/L61/4 Contrôle du support et prises de mesures sur chantier (12h)
    • L60/L61/4 Travaux préparatoires d'un subjectile (48h)
    • L60/L61/4 Travaux d'apprêt (24h)
    • L60/L61/4 Travaux d’application des premières couches (24h)
    • L60/L61/4 Travaux de finition murs et plafonds (32h)
    • L60/L61/4 Pose d’un élément décoratif (12h)
    • L60/L61/4 Travaux de peinture à 2 composants (4h)
    • L60/L61/4 Travaux d’application peinture bois et métal (32h)
    • L60/L61/4 Pistolage(16h)

    2ème année

     

    • L60/L61/5 Esprit d'entreprendre et compétences entrepreneuriales (8h)
    • L60/L61/5 BIM, outils numériques et gestion de chantiers (4h)
    • L60/L61/5 Fonctionnement de l’entreprise de construction (60h)
    • L60/L61/5 Suivi et examen VCA de base (4h)
    • L60/L61/5 Techniques spécifiques peinture  (36h)
    • L60/L61/5 Notions de colorimétrie (16h)
    • L60/L61/5 Module intégratif: Mise en peinture -décoration d'une pièce (24h)
    • L60/L61/5 Tableur Excel et métrés appliqués (16h)
    • L60/L61/5 Pistolage (8h)
    • L60/L61/5 Evaluation pratique pistolage (4h)
    • L60/L61/5 Pose d’un revêtement souple de mur  (32h)
    • L60/L61/5 Travaux préparatoires d'un revêtement de sol souple (8h)
    • L60/L61/5 Pose d'un revêtement souple de sol et d'un parquet flottant (36h)

    3ème année

    à définir

    • Ne plus être soumis à l’obligation scolaire ;
    • Satisfaire à une de ces 3 exigences :
      • Soit être titulaire du certificat d’apprentissage ou avoir terminé avec fruit les cours généraux et professionnels de fin d’apprentissage et réussir l’examen pratique au plus tard en fin de la seconde année de formation ;
      • Soit avoir suivi avec fruit le 2ème degré de l’enseignement secondaire général, technique ou artistique, ou le 3ème degré de l’enseignement secondaire professionnel et dans ce cas avoir obtenu le certificat de qualification ;
      • Soit avoir satisfait à un examen d’entrée.
    • S’inscrire aux cours de formation dans la profession faisant l’objet de la convention de stage dans les 6 semaines à dater du premier cours et au plus tard le 31 octobre.

    Il peut exister des conditions particulières pour quelques formations. Soyez attentif aux mentions indiquées dans la fiche formation que vous consulterez.

Où suivre les cours ?