Dernière mise à jour : 7.09.2023 Exporter au format PDF Imprimer

Cuisinier - Cuisinier travaillant seul

Alimentation - Horeca
Coordination et encadrement

Fiche complète

En cuisine vous êtes un véritable cordon bleu ? Adepte des émissions culinaires, vous hésitez à vous lancer ? Grâce à cette formation de cuisinier, apprenez tous les filons pour éviter les cauchemars en cuisine !

Le Cuisinier et la Cuisinière travaillant seuls planifient et organisent les activités de leur cuisine ou leur restaurant. Ils réalisent toutes les préparations culinaires et peuvent parfois être aidés de commis ou manoeuvres. Ils sont aussi responsables des diverses tâches telles que la création de menus, les commandes de marchandises et denrées, la mise en place ou encore le dressage. Ils veillent aussi au respect des différentes normes d'hygiène.

Au cours de cette formation de coordination et d'encadrement, vous développerez toutes les compétences et apprendrez toutes les techniques nécessaires au métier de cuisinier :

  • Effectuer le contrôle et le rangement des marchandises : vous apprenez à réceptionner les marchandises, à assurer le rangement et le contrôle des marchandises.

  • Planifier les activités : le cuisinier travaillant seul élabore le planning suivant les menus, les réservations, en concertation avec le gérant et le responsable de salle.

  • Effectuer les mises en place : vous développez les compétences nécessaires pour réunir les matières premières et le matériel pour les réalisations du jour, pour réaliser les opérations préliminaires, pour préparer et cuire les aliments et garnitures, pour réaliser les sauces et les mets, pour réserver les aliments avant l’envoi.

  • Effectuer le service et l’envoi : les mets terminés, vous devrez gérer le dressage et l’envoi suivant le bon de commande.

  • Effectuer la remise en ordre : à la fin de votre service, il vous faudra assurer l’entreposage et la conservation des denrées alimentaires non utilisées et des aliments préparés excédentaires en respectant le plan d’hygiène et de nettoyage.

  • Assurer les commandes : le cuisinier travaillant seul est amené également à composer la carte et les menus, à rechercher des fournisseurs et à effectuer les commandes.

  • Organiser le travail des manœuvres et commis : vous développerez les compétences nécessaires pour déterminer le travail des manœuvres ou des commis de cuisine, pour créer et entretenir un bon climat de travail.

  • Respecter les normes d’hygiènes du secteur : vous apprenez à respecter toutes les normes d’hygiène décidées par l’AFSCA. Vous vous formez aux différentes procédures de vérification de la qualité et du matériel tels que les frigos, les ustensiles et autres machines. Vous apprenez à appliquer les différentes règles de sécurité alimentaire.


Alors si vous souhaitez faire de votre passion pour la cuisine votre métier, rendez-vous dans l'un des Centres IFAPME qui proposent cette formation pour vous y inscrire.

La pratique en entreprise est obligatoire dans cette formation :

  • de préférence via le modèle de formation en alternance : ± 8h de cours en horaire décalé et ± 30h de pratique en entreprise par semaine ; rémunérées.
  • sinon via un ou des stages de pratique professionnelle : pour un total de 250h réparties sur les années de formation ; non-rémunérées.  
    Ces heures de stages sont réparties comme suit :
    • 125 heures en 1ère année
    • 125 heures en 2ème année

 

Cette formation mène à un métier répertorié comme « Métier en pénurie » : la demande de main d’œuvre est supérieure au nombre de candidats, vous aurez donc de nombreuses possibilités d’emploi à la suite de votre formation.
Les demandeurs d'emploi peuvent notamment profiter

  • Débouché(s) métier(s)

    Restaurateur indépendant / Restauratrice indépendante

    Cuisinier employé / Cuisinière employée dans un établissements de restauration commerciale et sociale

    Restaurant traditionnel, gastronomique, à thème, brasserie, traiteur, restaurant d'entreprise hôpital, restaurant scolaire, cuisine centrale et industrielle, restauration mobile, bateaux, trains...

  • Débouché(s) future(s) formation(s)
  • Point(s) fort(s)
    Métier en pénurie (nombreux emplois + prime et assouplissement pour demandeurs d'emploi)
    Contact client
    Créativité
    Travail en autonomie ou en équipe
  • Finalité
    Diplôme de formation de Coordination et d'Encadrement homologué par la Communauté française
    Réussite 1ère année : CeCAF de Commis - Collaborateur de cuisine
  • Le cuisinier est capable de bien exécuter son travail, conformément aux procédures et/ou aux prescriptions. Il est efficace, c'est-à-dire qu'il répond à ce qui lui est demandé. Le cuisinier est compétent tant pour la restauration classique que pour la restauration de collectivité.

  • 1ère année :

    • A91/A90/25 Cuisine Menu Simple (74h)
    • A91/A90/25 Cuisine Menu Elaboré (76h)
    • A91/A90/25 Evaluations pratiques des UAA1C (14h)
    • A91/A90/25 Stage de formation pratique professionnelle en cuisine (125h)

     

    2ème année :

    • A91/26 Cuisine Carte Complexe  (88h)
    • A91/26 Cuisine Gestion Administrative  (38h)
    • A91/26 Coordination et encadrement  (24h)
    • A91/26 Stage de formation pratique professionnelle en cuisine (125h)
    • A91/26 Evaluation théorique de l'UAA4C (8h)
    • A91/26 Evaluations pratiques des UAA1C (12H)
    • Ne plus être soumis à l’obligation scolaire ;
    • Satisfaire à l'une de ces 3 exigences :
      • Soit être titulaire du certificat d’apprentissage IFAPME ou avoir terminé avec fruit les cours généraux et professionnels de fin d’apprentissage et réussir l’examen pratique au plus tard en fin de la seconde année de formation ;
      • Soit avoir suivi avec fruit le 2ème degré de l’enseignement secondaire général, technique ou artistique, ou le 3ème degré de l’enseignement secondaire professionnel et dans ce cas avoir obtenu le certificat de qualification ;
      • Soit avoir satisfait à un examen d’entrée.
    • S’inscrire aux cours de formation dans la profession faisant l’objet de la convention de stage dans les 6 semaines à dater du premier cours et au plus tard le 31 octobre.

    Il peut exister des conditions particulières pour quelques formations. Soyez attentif aux mentions indiquées dans la fiche formation que vous consulterez.

  • Délais et informations

    • Les inscriptions sont ouvertes jusque fin octobre. En cas d'année préparatoire, les inscriptions sont possibles jusqu'au 15 novembre.
      Retrouvez toutes les dates de début des inscriptions sur notre actualité.
    • Des droits d’inscription sont requis. Le montant varie d'une formation à l'autre mais est compris généralement entre 220 et 350€ ou plus.
    • Prenez contact avec le Centre IFAPME qui organise la formation.

    S'inscrire

    Pour l’inscription proprement dite, munissez-vous des documents suivants :

    • votre carte d’identité ;
    • une copie du dernier diplôme (ou bulletin) obtenu ;
    • si vous êtes demandeur d'emploi et vous vous inscrivez à une formation à un "métier en pénurie", une attestation d'inscription au FOREM pour profiter d'un possible incitant financier.

    Après cette inscription, si l'Alternance est possible pour cette formation, vous pouvez trouver une entreprise avec laquelle signer une convention de stage.

    Pour signer votre convention ou en cas de difficultés, contactez un Service de l'IFAPME près de chez vous. Pour ce rendez-vous, munissez-vous des documents suivants :

    • votre carte d’identité
    • la preuve de votre inscription à la formation.
       
    • Dans le cadre du Plan de reconstruction de la Wallonie, l’IFAPME et le Gouvernement wallon, mettent en place des mesures concrètes pour booster l’envie et l’intérêt de celles et ceux qui envisagent de se former dans le secteur de la construction élargi.

      Pour ce métier, un remboursement du minerval est prévu si l'apprenant et l'apprenante remplissent les conditions d'octroi. Pour plus d'information, consultez  la liste des formations concernées

      Conditions d'octroi :
      • L’auditeur doit être considéré comme  "régulier" au moment de l’agrément : au moins 50 % de présences au cours entre la date de sa première présence et la date du comptage.
      • L’auditeur doit avoir presté au moins 30 jours sous convention de stage rémunérée entre le 1er septembre et le 15 décembre 2023.
      • L’auditeur doit être inscrit dans l'une des formations adultes suivantes.

    Où suivre les cours ?