Dernière mise à jour : 7.06.2021 Exporter au format PDF Imprimer

Cuisinier de collectivité

Alimentation - Horeca
Coordination et encadrement

Fiche complète

Vous aimez cuisiner mais vous en faites toujours pour un régiment ? Vous arrivez à sortir un plat digne de ce nom avec quelques ingrédients simples, vous souhaitez travailler dans une cuisine avec une plus grande stabilité d’horaire ? Alors pourquoi ne pas devenir cuisinier ou cuisinière de collectivité ?

Le cuisinier et la cuisinière de collectivité préparent et cuisinent de la nourriture en grande quantité. Ils cuisinent pour un nombre important de personnes, dans des restaurants, restaurants d’entreprises, cantines scolaires, hôpitaux, maisons de repos, casernes, repas à domicile, catering,... Les activités des cuisiniers de collectivité se différencient de la cuisine gastronomique traditionnelle par le volume de repas préparés et servis.

Au cours de cette formation en coordination et encadrement, vous apprendrez toutes les compétences nécessaires à l’exercice du métier de Cuisinier de collectivité :

  • Effectuer le contrôle et le rangement des marchandises : réceptionner les marchandises et les aliments, en assurer le rangement et le conditionnement, veiller au contrôle et à la conservation des aliments.
  • Effectuer les mises en place : réunir les matières premières et le matériel pour les préparations culinaires du jour. Réaliser les opérations préliminaires pour les réalisations du jour, laver les aliments, les éplucher, les découper,…
  • Cuisiner les préparations : préparer les aliments et les garnitures, procéder à leurs différentes cuissons et préparations, réaliser des accompagnements et des sauces, réserver les aliments avant l’envoi.
  • Effectuer le service et l’envoi : terminer les mets et procéder au dressage et gérer l’envoi selon le bon de commande et le type de service prévu : service à l’assiette, service en self-service,…
  • Effectuer la remise en ordre : assurer l’entreposage et la conservation des denrées alimentaires non utilisées, assurer l’entreposage et la conservation des aliments préparés excédentaires. Respecter le plan d’hygiène et de nettoyage pour la cuisine et le matériel.
  • Participer à la réalisation des menus : respecter et appliquer les principes diététiques, s’adapter aux contraintes nutritionnelles telles que les régimes, les allergènes, s’adapter par rapport aux contraintes budgétaires et d’organisation.

En parallèle à leurs activités quotidiennes, les cuisiniers en collectivité veillent à respecter les normes d’hygiène en vigueur, tant pour les produits que pour le matériel et la cuisine. Pour ce faire, ils travaillent en collaboration avec l’AFSCA.

Possibilité de stage en alternance au sein de la caserne militaire de Marche-en-Famenne grâce à un partenariat avec La Défense.

  • Débouché(s) métier(s)

    Possibilités de travailler dans plusieurs secteurs tels que les écoles, les administrations, les entreprises, les hôpitaux, les maisons de repos et de soins, les services de repas à domicile, le catering aérien / dans les trains, …

    Employé(e) dans une entreprise

    Cuisinier de collectivité pour La Défense

  • Débouché(s) future(s) formation(s)
  • Point(s) fort(s)
    Sur le terrain
    Variété de projets
    Partenariat avec La Défense
    Travail en équipe
  • Finalité
    Diplôme de Coordination et d'encadrement homologué par la Communauté française
  • Le Cuisinier et la Cuisinière de collectivité doivent posséder plusieurs qualités :

    • Bonne forme physique : travailler en cuisine implique d’être le plus souvent debout, cela implique aussi de fréquentes allées et venues; la manutention de charges, l’exposition à la chaleur et parfois au froid.
    • Flexibilité : en termes d’horaires, vous vous adaptez en fonction de l’heure des services, cela peut impliquer de commencer tôt pour le service du matin ou de terminer tard pour le service du soir.
    • Résistance au stress et à la pression : il existe des moments où l’activité est très soutenue en cuisine tel que le moment du « coup de feu » ou de l’envoi, les candidats doivent donc garder leur sang-froid face à cet afflux.
    • Hygiène : le respect des normes d’hygiène personnelle est obligatoire et nécessaire dans une cuisine de collectivité. Cela implique le port d’une tenue réglementaire.
    • Relationnel : vous travaillez au sein d’une équipe composée d’un ou une cheffe, d’autres cuisiniers et cuisinières et aussi de commis.
  • 1ère année :

    • A38/25 Cuisine menu simple (74h)
    • A38/25 Cuisine menu élaboré (76h)
    • A38/25 Règles professionnelles et sécurité alimentaire dans les cuisines de collectivité (20h)
    • A38/25 Menus équilibrés et adaptés à la collectivité (12h)
    • A38/25 Réalisation et service des mets adaptés à la cuisine de collectivité (40h)
    • A38/25 Produits bio, environnement durable et économie circulaire (16h)
    • A38/25  Coordination et encadrement (24h)
    • A38/25 Suivi du projet technique (12h)
    • Ne plus être soumis à l’obligation scolaire ;
    • Satisfaire à une de ces 3 exigences :
      • Soit être titulaire du certificat d’apprentissage ou avoir terminé avec fruit les cours généraux et professionnels de fin d’apprentissage et réussir l’examen pratique au plus tard en fin de la seconde année de formation ;
      • Soit avoir suivi avec fruit le 2ème degré de l’enseignement secondaire général, technique ou artistique, ou le 3ème degré de l’enseignement secondaire professionnel et dans ce cas avoir obtenu le certificat de qualification ;
      • Soit avoir satisfait à un examen d’entrée.
    • S’inscrire aux cours de formation dans la profession faisant l’objet de la convention de stage dans les 6 semaines à dater du premier cours et au plus tard le 31 octobre.

    Il peut exister des conditions particulières pour quelques formations. Soyez attentif aux mentions indiquées dans la fiche formation que vous consulterez.

  • Délais et informations

    • Les inscriptions sont ouvertes jusque fin octobre. En cas d'année préparatoire, les inscriptions sont possibles jusqu'au 15 novembre.
    • Des droits d’inscription sont requis. Le montant varie d'une formation à l'autre mais est compris généralement entre 220 et 350€ ou plus.
    • Prenez contact avec le Centre IFAPME qui organise la formation.

    S'inscrire

    Pour l’inscription proprement dite, munissez-vous des documents suivants :

    • votre carte d’identité ;
    • une copie du dernier diplôme (ou bulletin) obtenu ;
    • si vous êtes demandeur d'emploi et vous vous inscrivez à une formation à un "métier en pénurie", une attestation d'inscription au FOREM pour profiter d'un possible incitant financier.

    Après cette inscription, si l'Alternance est possible pour cette formation, vous pouvez trouver une entreprise avec laquelle signer une convention de stage.

    Pour signer votre convention ou en cas de difficultés, contactez un Service de l'IFAPME près de chez vous. Pour ce rendez-vous, munissez-vous des documents suivants :

    • votre carte d’identité
    • la preuve de votre inscription à la formation.
       

    Où suivre les cours ?