Dernière mise à jour : 13.05.2022 Exporter au format PDF Imprimer

Confiseur - Chocolatier artisan

Alimentation - Horeca
Chef d'entreprise

Fiche complète

Pralines, truffes, tablettes, lapins, oeufs et autres formes de chocolats... vous en raffolez ? Alors pourquoi ne pas vous perfectionner dans l'élaboration de ces recettes qui donnent le sourire

Le confiseur-chocolatier artisan :

  • Recherche de nouveaux produits et met au point de nouvelles recettes.
  • Connait parfaitement ses matières premières : génotype du cacao, manière dont les fèves ont été produites, fermentées et séchées, qui les a traitées en Europe, avec quel type de machine et le nombre d'heures, le degré de torréfaction.
  • Privilégie goût.
  • Tient compte des différents paramètres comme le « vieillissement ».
  • Utilise les supports technologiques et outils numériques.
  • S’intéresse aux nouveautés et aux tendances : l’émergence des produits bio, équitables et/ou qui touchent à la santé, au bien-être, ceux avec lesquels on se fait plaisir.
  • Peut se spécialiser dans la fabrication de certains produits et dans la réalisation de commandes pour des occasions particulières.
  • Est capable de s’adapter à l’évolution des nouvelles techniques et tendances du métier.

Le confiseur-chocolatier artisan maîtrise déjà les techniques de base pour créer ses produits. Au cours de la formation, une place plus importante est laissée à l’initiative individuelle, à l’imagination, à l’innovation et à la créativité permettant une personnalisation du travail. En outre, il assure de nombreuses tâches liées à la gestion de l'entreprise.

Au cours de cette formation en Chef d'entreprise, vous développerez toutes les compétences et apprendrez toutes les techniques nécessaires au métier de Confiseur - Chocolatier artisan:

Assurer l’hygiène et la sécurité (locaux / matériel et produits) : réceptionner les marchandises : contrôler les produits livrés, assurer le rangement des marchandises, contrôler rigoureusement la qualité des matières utilisées et transformées au niveau des CCP (Critical Control Points) et autres, veiller à la propreté parfaite des machines et outillages, directement en contact avec les matières alimentaires, maintenir en bon état de propreté l’environnement de travail et surveiller la qualité des produits finis au moment de leur conditionnement. Vérifier la qualité des produits finis lors de leur stockage et de leur conservation. garantir la qualité des produits en vue de leur distribution en circuit économique court ou long. respecter les règles de sécurité en conformité avec la législation sur le bien-être au travail.

Mettre en oeuvre les techniques de base spécifiques au métier de confiseur : préparer le poste de travail, réaliser des décors en massepain, réaliser des produits simples de confiserie, conserver les produits de confiserie et les décors, débarrasser et nettoyer le poste de travail.

Mettre en oeuvre les techniques de base spécifiques au métier de chocolatier : préparer le poste de travail, réaliser des produits simples en chocolat et des décors, conserver les produits de chocolaterie, débarrasser et nettoyer le poste de travail.

Mettre en oeuvre toutes les techniques spécifiques au métier de confiseur pour des produits complexes et/ou originaux : préparer le poste de travail, réaliser des produits complexes et/ou originaux en confiserie en utilisant toutes les techniques, conserver les produits de confiserie, débarrasser et nettoyer le poste de travail.

Mettre en œuvre toutes les techniques spécifiques au métier de chocolatier pour des produits complexes : préparer le poste de travail, réaliser des produits complexes en chocolaterie en utilisant toutes les techniques, conserver les produits de chocolaterie, débarrasser et nettoyer le poste de travail.

Créer des produits originaux de chocolaterie. en mettant en œuvre toutes les techniques spécifiques au métier : créer des pièces d’exposition artistiques en utilisant des techniques complexes, créer des sculptures en utilisant des techniques complexes et créatives, créer des peintures au cacao, développer son esprit créatif.

Gérer des ressources humaines - Compétences abordées dans le cadre du cours COO (année 1) : communiquer dans le cadre de relations professionnelles, encadrer et coordonner le personnel d’une équipe.

Assurer les aspects commerciaux - Compétences abordées dans le cadre du cours COM (années 1 et 2): calculer le prix de revient des produits, étiqueter les produits : respecter la réglementation sur l’affichage des prix et l’étiquetage des produits, organiser le comptoir, les présentoirs et les étalages, rédiger les fiches techniques de vente (dénomination, composition, allergènes, …), vendre les produits (y compris en ligne) : servir et conseiller le client, emballer les produits.

Reprendre ou créer une confiserie-chocolaterie - Compétences abordées dans le cadre des cours GES + SPT (année 2) : évaluer ses qualités entrepreneuriales : être ou pas entrepreneur, évaluer les possibilités de création/reprise d’une confiserie-chocolaterie – Recherche d’information, analyser le marché et l'environnement commercial, lister les charges financières liées à la création/reprise d'une confiserie-chocolaterie, déterminer les contraintes réglementaires et les démarches administratives préalables à l'exercice de l'activité envisagée, choisir la forme juridique et le statut les plus adaptés, comparer les implications des régimes matrimoniaux et du régime fiscal, identifier les différents types de contrats commerciaux. Il doit également effectuer les démarches nécessaires à l'ouverture de l'activité, souscrire les contrats d’assurance et choisir une stratégie commerciale. Collecter les informations utiles à l'élaboration d'un plan financier. Déterminer les sources de financement.

Gérer l’organisation du commerce  - Compétences abordées dans le cadre des cours GES + SPT (année 2) :  recruter du personnel, choisir un contrat de travail, créer un espace de vente, gérer les opérations de commande avec les fournisseurs et les contacts avec l’A.F.S.C.A. et les UPC régionales, faire appliquer les règles de déontologie, d’hygiène, de sécurité, d’ergonomie, protection de l’environnement, tenir un commerce ambulant.

Promouvoir les produits bio, l’environnement durable et/ou l’économie circulaire : adopter une attitude écologique – Règles de protection de l’environnement, communiquer de manière professionnelle sur le bio, communiquer de manière professionnelle sur le durable, défendre les objectifs du projet commercial (bio / durable / économie circulaire).

Alors si vous souhaitez devenir le prochain Willy Wonka, n'hésitez pas à vous rendre dans l'un des Centres qui propose cette formation afin de vous inscrire !

La pratique en entreprise est obligatoire dans cette formation;:

  • de préférence via le modèle de formation en alternance : ± 8h de cours en horaire décalé et ± 30h de pratique en entreprise par semaine ; rémunérées.
  • sinon via un ou des stages de pratique professionnelle : pour un total de 250h réparties sur l'année de formation ; non-rémunérées.
  • Débouché(s) métier(s)

    Confiseur-chocolatier / Confiseuse-chocolatière dans une pâtisserie, boulangerie, chocolaterie, confiserie, entreprise industrielle

    Artisan confiseur-chocolatier indépendant / Artisane confiseuse-chocolatière indépendante

  • Débouché(s) future(s) formation(s)
  • Point(s) fort(s)
    Sur le terrain
    Contact client
    Travail en équipe ou en autonomie
    Créativité
  • Finalité
    Diplôme de chef d'entreprise homologué par la Communauté française
    Certificat de connaissance de gestion de base
  • Dispenses de cours

    Les dispenses de cours en année 1 peuvent concerner les apprenants ayant obtenu un titre en boulangerie-pâtisserie et/ou chocolaterie-glacerie.

    Par exemple, la dispense pour le cours HYG « Assurer l’hygiène et la sécurité (personnelle, locaux / matériel et produits) » sera dans ce cas de figure automatique.

    Les dispenses de cours en année 2 peuvent concerner les apprenants ayant obtenu un titre en boulangerie-pâtisserie et/ou chocolaterie-glacerie de niveau chef d’entreprise (FCoEn ou FCE) ou équivalent.

    Toutes les demandes spécifiques de dispense de cours doivent être soumises à l’accord du conseiller pédagogique.

  • La pratique de ce métier nécessite :

    • Un sens de l’organisation, de l’ordre et de la méthode.
    • Un respect de la propreté et de l’hygiène alimentaire, corporelle et du matériel (guide sectoriel d’auto-contrôle). Le port d’une tenue professionnelle est exigé.
    • Un sens de la créativité et de la décoration (sens artistique).
    • Un esprit commercial.
    • Une bonne résistance physique (travail en station debout).
  • 1ère année

    voir programme Confiseur - Chocolatier 

    2ème année :

    • A36/6 Mettre en oeuvre toutes les techniques au métier de confiseur pour des produits complexes et/ou originaux (40h)
    • A36/6 Commerce (8h)
    • A36/6 Créer des produits originaux de chocolaterie en mettant en oeuvre toutes les techniques spécifiques aux métiers : produits "tendance" et associations de goûts (48h)
    • A36/6 Créer des produits originaux de chocolaterie en mettant en œuvre toutes les techniques spécifiques au métier : sculptures et pièces commerciales (32h)
    • A36/6 Produits bio, environnement durable et économie circulaire (16h)
    • A36/6 Gestion spécifique (24h)
    • A36/6 Suivi du projet technique (24h)
    • Ne plus être soumis à l’obligation scolaire ;
    • Satisfaire à une de ces 3 exigences :
      • Soit être titulaire du certificat d’apprentissage IFAPME ou avoir terminé avec fruit les cours généraux et professionnels de fin d’apprentissage et réussir l’examen pratique au plus tard en fin de la seconde année de formation ;
      • Soit avoir suivi avec fruit le 2ème degré de l’enseignement secondaire général, technique ou artistique, ou le 3ème degré de l’enseignement secondaire professionnel et dans ce cas avoir obtenu le certificat de qualification ;
      • Soit avoir satisfait à un examen d’entrée.
    • S’inscrire aux cours de formation dans la profession faisant l’objet de la convention de stage dans les 6 semaines à dater du premier cours et au plus tard le 31 octobre.

    Il peut exister des conditions particulières pour quelques formations. Soyez attentif aux mentions indiquées dans la fiche formation que vous consulterez.

  • Délais et informations

    • Les inscriptions sont ouvertes jusque fin octobre. En cas d'année préparatoire, les inscriptions sont possibles jusqu'au 15 novembre.
    • Des droits d’inscription sont requis. Le montant varie d'une formation à l'autre mais est compris généralement entre 220 et 350€ ou plus.
    • Prenez contact avec le Centre IFAPME qui organise la formation.

    S'inscrire

    Pour l’inscription proprement dite, munissez-vous des documents suivants :

    • votre carte d’identité ;
    • une copie du dernier diplôme (ou bulletin) obtenu ;
    • si vous êtes demandeur d'emploi et vous vous inscrivez à une formation à un "métier en pénurie", une attestation d'inscription au FOREM pour profiter d'un possible incitant financier.

    Après cette inscription, si l'Alternance est possible pour cette formation, vous pouvez trouver une entreprise avec laquelle signer une convention de stage.

    Pour signer votre convention ou en cas de difficultés, contactez un Service de l'IFAPME près de chez vous. Pour ce rendez-vous, munissez-vous des documents suivants :

    • votre carte d’identité
    • la preuve de votre inscription à la formation.
       

    Où suivre les cours ?