FAQ

Contenu principal

  • Je suis une formation qualifiante pour adultes. À qui dois-je transmettre mon certificat médical ou mon justificatif ?

    Vous suivez une formation pour adulte et vous êtes sous convention de stage ?

    • Vous devez envoyer votre certificat ou votre justificatif à votre entreprise de formation le plus tôt possible : dans les 24 à 48h qui suivent le début de l’incapacité.

    • Envoyez une copie du certificat ou du justificatif au Centre de formation où vous suivez les cours.

    • Petit conseil : prévenez votre patron dès que possible par téléphone ou mail.

     

    Vous suivez une formation mais vous n'êtes pas sous convention de stage ?

    • Transmettez la copie de votre certificat ou de votre justificatif au Centre de formation où vous suivez le cours.
  • OUI et NON.

    Tous les demandeurs d’emploi qui suivent une année de formation pour adultes identifiée dans la liste FOREM des formations IFAPME qui mènent à un métier identifié en pénurie pour l’année de formation considérée ont droit à l’assouplissement de la durée de chômage.

    Par exemple, certains apprenants peuvent continuer de percevoir leurs allocations de chômage et d’insertion durant leur cursus. Ils bénéficient alors de dispenses de certaines de leurs obligations de demandeurs d’emploi : vous ne devrez plus rechercher activement un emploi, être disponible sur le marché de l’emploi et répondre à des offres d’emploi.

    Renseignez-vous auprès de votre organisme de paiement (CAPAC ou syndicat) pour obtenir des informations sur :

    • les allocations de chômage ou d’insertion
    • les dispenses : conditions d’octroi, droits/avantages, impact de la dispense sur vos allocations…
    • les démarches à effectuer pour l’octroi d’une dispense (formulaires à utiliser…)

     

    Pour les formations ne menant pas à un métier en pénurie, avant de vous inscrire en formation pour adultes avec convention de stage,  il est nécessaire de vous renseigner à l'ONEM et de prendre contact avec leur service admissibilité dont vous dépendez. 

  • Oui et non,

    Pour avoir droit aux allocations familiales en région wallonne, l’apprenant doit y être domicilié.

    Elles sont octroyées inconditionnellement jusqu’au 31 août de l’année au cours de laquelle l’apprenant atteint l’âge de 18 ans.

    A partir du 1er septembre de l’année des 18 ans et jusqu’à la date anniversaire des 25 ans (fin du mois où l’apprenant atteint 25 ans), les allocations familiales restent dues à certaines conditions.

    • Si l’apprenant est né à partir du 01/01/2001, les allocations familiales sont accordées jusqu’à 21 ans (droit semi-automatique).
      L’apprenant doit justifier de son statut après ses 21 ans (via formulaire allocations familiales).

    Obstacles à l’octroi des allocations familiales :

    • plus de 240 heures d’activités lucratives par trimestre (sauf contrats d’étudiant, stages non rémunérés et formations en alternance),
    • activité d’indépendant à titre principal,
    • prestations de chômage sauf chômage temporaire,
    • allocations d’interruption de carrière,
    • prestations sociales de maladie, invalidité, accident de travail ou maladie professionnelle résultant d’une activité non autorisée.

    A la date d’anniversaire des 25 ans, les allocations familiales ne sont plus accordées.

    Si l’apprenant en alternance a lui-même des enfants, il peut prétendre à des allocations familiales pour ceux-ci.

  • Dans tous les cas, les documents des allocations familiales sont à faire compléter par le référent IFAPME ou par son Service.

  • Qu'est-ce qu'une Convention de stage de pratique professionnelle (SPP) ? 

    La Convention de stage de pratique professionnelle (SPP) est signée dans le cadre d’une formation pour adulte pour laquelle la pratique en entreprise est obligatoire. Elle est conclue entre une entreprise agréée par l'IFAPME et l'apprenant. Cette convention encadre un stage de courte durée en entreprise, non rémunéré.

    La Convention de stage de pratique professionnelle (SPP) est établie obligatoirement sous la supervision d’un Référent des Services Alternances de l'IFAPME.

    • Pour qui ? Le stage de pratique professionnelle est accessible directement :

      • aux apprenants qui travaillent déjà : qu'ils soient liés par un contrat de travail ou qu'ils exercent une activité d’indépendant

      • aux apprenants qui touchent un revenu de remplacement (chômage, mutuelle…) et qui ont reçu un refus de conclure une convention de stage rémunéré

    • Quelle est la durée du (des) stage(s) de pratique professionnelle ? La durée varie selon les formations et selon l'année effectuée, généralement de 250 heures à 332 heures de stage par an. Vous trouverez le détail des heures à effectuer par année sur chaque fiche formation.

    • Obligatoire ou non ? Pour certaines formations où la pratique est obligatoire, si vous remplissez les conditions d'accès au stage de pratique professionnelle ci-dessus, vous devrez effectuer ces heures de pratique via la convention de stage de pratique professionnelle.
      Retrouvez le détail de cette obligation sur chaque fiche formation ou consultez directement un Centre IFAPME.

    • Dois-je trouver un patron ? Oui, de préférence, mais les Référents des Services Alternances sont là pour vous aider. Vous pouvez effectuer le stage de pratique professionnelle non-rémunéré dans une entreprise située sur le territoire de la Région wallonne ou de la Région germanophone.

    • Ai-je droit à une rémunération ? Non, les stages de pratique professionnelle ne sont pas rémunéré.

    Un exemple concret :

    Vous êtes employé dans une entreprise de construction mais vous souhaitez vous reconvertir et devenir boulanger. La pratique est obligatoire dans la formation de boulanger à l'IFAPME. Grâce à la convention de stage de pratique professionnelle, vous pouvez continuer à travailler dans l'entreprise de construction qui vous emploie, suivre votre formation en cours du soir et effectuer la pratique obligatoire nécessaire à la formation.

    • Vous continuez de travailler en journée dans votre emploi
    • Vous suivez les cours de boulangerie en journée ou en soirée et/ou le samedi dans un Centre de formation IFAPME
    • Vous effectuez votre stage le week-end, lors de vos congés, quand vous êtes disponible (pour un total de 250h/an), dans une boulangerie afin d'avoir la pratique nécessaire à la formation. Toutefois, ce stage n'est pas rémunéré.
  • L'entreprise de formation a l’obligation de contracter une assurance “accident du travail” afin de couvrir l’apprenant pour les accidents survenus :

    • sur le chemin du travail entre son domicile et le lieu de formation pratique (entreprise)
    • pendant les heures de prestations de travail en entreprise
    • sur le chemin entre son domicile et le Centre de formation
    • au Centre de formation

    Tout accident de ce type doit être immédiatement signalé au Référent IFAPME.

  • Oui mais...

    La formation « technicien en chauffage » prépare bien à l’agrément G1, G2 et L… Cependant les épreuves d’agrément sont indépendantes de la formation. Le Centre de formation peut vous proposer de passer ces épreuves certificatives.

    A titre indicatif, il faut compter un coût moyen de 150 € par certificat.

  • Afin de faciliter et de favoriser la mobilité des futurs travailleurs et futures travailleuses du secteur de la construction, le Gouvernement wallon a décidé d’octroyer un Chèque permis de conduire pour tous les apprenants et apprenantes IFAPME qui s’inscrivent dans la dynamique du plan de reconstruction, en l’occurrence dans les métiers repris ci-dessous.
    Grâce à ce chèque « Mobilité », les apprenants et apprenantes pourront choisir entre l’obtention du permis B (voiture) ou du permis AM (cyclomoteur).

    Conditions d’octroi :

    Permis AM (cyclomoteur)

    • Avoir minimum 15 ans et 9 mois pour le suivi de la formation théorique et la présentation de l’épreuve théorique 
    • Avoir minimum 16 ans pour le suivi de la formation pratique et la présentation de l’examen pratique 

    Permis B (voiture)

    • Avoir minimum 17 ans pour le suivi de la formation théorique et la présentation de l’épreuve théorique 
    • Avoir minimum 18 ans pour la présentation du test de perception des risques et de l’examen pratique 
    Autres conditions
    • Être inscrit  ou inscrite dans une formation liée aux métiers de la construction, du bois, de l’électrotechnique (liste ci-dessous)
    • Être inscrit ou inscrite depuis 3 mois minimum sous contrat d'alternance ou convention de stage
    • Ne pas déjà posséder le permis B (voiture)
    • Avoir sa résidence principale en région de langue française

    • Ne pas être déjà inscrit ou inscrite auprès d’une école de conduite agréée et y avoir entamé sa formation pratique

    • Ne pas être en possession d’un permis de conduire provisoire dans le cadre d’un apprentissage à la conduite de type « filière libre »

    • Ne pas être sous le coup d’une déchéance de permis de conduire avec l’obligation de repasser l’intégralité du permis de conduire

    Cette prime sera octroyée aux inscrits et inscrites dans les formations suivantes : 
  • OUI et NON

    Pour s'inscrire à une formation pour adultes, il faut notamment être sorti de l’obligation scolaire c'est-à-dire :

    • avoir 18 ans ;

    OU

    • avoir réussi avec fruit l’enseignement secondaire de plein exercice.

    Un jeune de 17 ans peut donc entrer en Formation pour adultes, seulement s’il a obtenu son CESS. Il doit aussi veiller aux autres conditions.

  • Oui. 
    Toute personne est libre de suivre une formation dans notre réseau. 

    Toutefois, avant de vous inscrire en formation pour adultes avec convention de stage, il est nécessaire de vous renseigner à l'ONEM et de prendre contact avec leur service admissibilité dont vous dépendez. 

    Seul ce service est compétent pour définir quel sera votre statut :

    • étudiant
    • demandeur d'emploi
    • demandeur d'emploi en formation  

    En fonction de cette décision, vous aurez droit ou non au maintien de vos allocations de chômage, à la poursuite ou non du plan d'accompagnement géré par Le Forem, etc.
    Pour certaines formations menant vers un métier considéré comme en pénurie, le des dispenses des obligations sont octroyées

  • Quelle est l'intervention de l'employeur et/ou de l'IFAPME dans les frais de déplacement ?

    Pour les trajets vers l’entreprise

    L’employeur se doit d’intervenir dans les frais de déplacement conformément aux dispositions légales en la matière.

    • Si l’apprenant se déplace transport en commun (train, bus, tram, métro) : intervention d'environ 70% selon un montant forfaitaire fixé par la loi, sur base de la distance exprimée en kilomètres.
    • Si l’apprenant utilise un autre moyen de transport, il n’existe aucune obligation légale de l’employeur d’intervenir dans les frais sauf si une convention collective sectorielle l’impose.
    Pour les trajets vers le Centre de formation : uniquement dans le cas d'une formation pour jeunes inscrits en alternance.

    L'IFAPME intervient dans les frais de déplacement des apprentis qui suivent régulièrement, pendant l'apprentissage, des cours de connaissances générales, professionnelles ou intégrées et qui utilise un moyen de transport en commun public pour effectuer le trajet aller et retour de leur résidence habituelle au Centre de formation. L'apprenant ou l'apprenante devra fournir des pièces justificatives nécessaires.

    Certains Centres IFAPME organisent des navettes gratuites. N'hésitez pas à les contacter pour en savoir plus.

    Découvrez comment vous faire rembourser

     

  • Oui !

    Outre ceux inclus dans certaines formations de chef d'entreprise, des formations spécifiques en gestion sont organisées dans tous les Centres de formation du Réseau.

    L'IFAPME organise des formations en lien avec l'Arrêté organisant l'accès aux professions. En cas de réussite de l'épreuve finale, ces formations donnent accès à la gestion.

    Elles ont une durée minimale de 3 mois et sont régulièrement organisées dans les différents Centres.

  • Comment s'inscrire à une formation qualifiante pour adultes ?

    • Prenez contact avec le Centre IFAPME qui organise la formation.
    • Munissez-vous de votre carte d’identité et d'une copie du dernier diplôme (ou bulletin) obtenu

    Retrouvez toutes les dates de début des inscriptions sur notre actualité.

    Les inscriptions sont ouvertes jusque fin octobre. 
    En cas d'année préparatoire, les inscriptions sont possibles jusqu'au 15 novembre.

    Pour plus d'information, consultez notre page "Formations pour Adultes"

  • Oui ! Mais...

    Depuis le 1er juillet 2017, les apprenants en alternance : sous contrat d'alternance (jeunes) ou sous convention de stage (adultes), peuvent travailler aussi comme étudiant. Mais attention, ils doivent respecter certaines conditions !

    Les conditions sont :

    1. L’apprenant suit un système de formation en alternance qui consiste, d’une part, en une formation théorique dans un établissement d’enseignement ou de formation et, d’autre part, en une formation pratique en milieu professionnel.
    2. L’apprenant ne peut être sous occupation étudiante que pour les jours au cours desquels il ne suit pas un enseignement ou une formation théorique ou pour les jours où il ne doit pas être présent en entreprise.
    3. L’apprenant accomplit des prestations « étudiant » auprès d’un employeur autre que celui auprès duquel il suit sa formation pratique en entreprise. Cette réserve ne vaut pas pour les mois d'été (juillet et/ou août) : le jeune peut effectuer un job de vacances en tant qu’étudiant chez l’employeur auprès duquel il a conclu un contrat d’alternance.

      Attention ! L’occupation sous contrat d’étudiant ne peut pas excéder 12 mois ininterrompus auprès de ce même employeur, auquel cas, le contrat d’étudiant serait requalifié en contrat de travail classique.

    4. L’apprenant ne bénéficie ni d’allocations de chômage, ni d’allocations d’insertion.

    Les apprenants qui ont opté pour la convention de stage non rémunéré (adultes) aussi appelée stage de pratique professionnel (SPP), ne peuvent pas travailler sous contrat de travail étudiant.

  • Dans le cadre des mesures proposées par Le Gouvernement wallon, l’IFAPME octroiera une prime à la formation « Plan de reconstruction » de 2000€ aux demandeurs, demandeuses d’emploi et aux apprenants et apprenantes en alternance de l’IFAPME, sous contrat d’alternance ou sous convention de stage.

    Conditions d’octroi :
    • Pour les primo-entrants, complémentairement et afin que l’apprenant et l'apprenante bénéficient de ladite prime, les entreprises de la Construction (hors Bois et Electrotechnique) qui participent à l’action doivent appliquer une augmentation mensuelle des apprenants sous contrat d’alternance ou convention de stage IFAPME de minimum 100 EUR par mois.
    • Pour les non primo-entrants, cette condition de 100€ octroyés par les entreprises ne s’applique pas.
    • Avoir sa résidence principale en région de langue française

    • La prime jusqu'à 2000 € n’est pas cumulable avec la prime « Incitant + »

    Retrouvez toutes les conditions via ce lien.

    Cette prime sera octroyée pour les formations suivantes :
  • Il s'agit d'un montant de 350€ octroyé aux demandeurs d’emploi qui réussissent une formation dans un métier en pénurie et/ou une fonction critique. Cette prime est appelée l’« Incitant + » !

     Elle donne droit à :

    • Un incitant financier de 350€ ;

    • Une préparation à un entretien d’embauche ;

    • La promesse d’un entretien d’embauche : consécutivement au paiement de cette prime de fin de formation, le Forem proposera aux diplômés une ou plusieurs offres d’emploi en lien direct avec leur formation.

    Conditions d'octroi

    • Disposer du statut de demandeur d’emploi inoccupé à la date d’entrée en formation  ;
    • Suivre une formation IFAPME pour adultes : par exemple, une formation "Chef d'entreprise" ou "Coordination et encadrement" ;
    • Ne pas déjà avoir bénéficié de la prime Incitant+ lors des années précédentes ; 
    • Avoir réussi :
      • une année préparatoire à une Formation de Chef d'entreprise ou de Coordination et d'encadrement menant vers un métier en pénurie et/ou fonction critique ou ;
      • l’examen B d’une 1ère année de Formation de Chef d'entreprise ou de Coordination et d'encadrement menant vers un métier en pénurie et/ou fonction critique ou ;
      •  l’examen C d’une 1ère année de Formation de Chef d'entreprise ou de Coordination et d'encadrement menant vers un métier en pénurie et/ou fonction critique ou ;
      • l’examen B d’une 2ème année de Formation de Chef d'entreprise ou de Coordination et d'encadrement menant vers un métier en pénurie et/ou fonction critique ou ;
      • l’examen C d’une 2ème année de Formation de Chef d'entreprise ou de Coordination et d'encadrement menant vers un métier en pénurie et/ou fonction critique.
  • Qui peut bénéficier du remboursement du minerval ? 

    Conditions d'octroi :
    • L’apprenant doit être considéré régulier au moment de l’agrément : au moins 50 % de présences aux cours entre la date de sa première présence et la date du comptage.
    • L’apprenant doit avoir presté au moins 30 jours sous convention de stage rémunérée entre le 1er septembre et le 15 décembre 2023.
    • L’apprenant doit être inscrit dans l'une des formations adultes suivantes.
    Ce remboursement sera octroyé pour les formations suivantes : 
    • Accueillant d'enfants
    • Administrateur en IoT (objets connectés)
    • Administrateur en infrastructure IT
    • Administrateur réseaux et systèmes
    • Administrateur spécialisé en Cloud Computing
    • Administrateur spécialisé réseaux et systèmes
    • Agenceur d'intérieur
    • Agent commercial
    • Agent de voyages
    • Agent d'entretien écologique des espaces verts
    • Agent immobilier
    • Artisan-entrepreneur éléments métalliques
    • Barman
    • BIM coordinateur
    • BIM modeleur
    • Boucher ( A44) - Boucher de grande distribution (A42)
    • Boucher Charcutier Artisan
    • Boucher spécialisé
    • Boulanger
    • Boulanger Pâtissier Artisan
    • Brancardier
    • Candidat auditeur interne
    • Candidat Conseiller fiscal / Expert comptable
    • Candidat Courtier d'assurance
    • Candidat stagiaire Conseiller fiscal / Expert comptable
    • Carreleur
    • Carrossier-réparateur
    • Charpentier
    • Chef de cuisine de collectivité
    • Cinéma - Administrateur de production
    • Cinéma - Assistant réalisateur
    • Coiffeur autonome
    • Coiffeur manager
    • Collaborateur circuit court
    • Comptable
    • Confiseur-chocolatier
    • Confiseur-chocolatier Artisan
    • Conseiller commercial automobile
    • Conseiller en commerce international
    • Conseiller en Cybersécurité
    • Conseiller en domotique et Smart Home
    • Conseiller en relations publiques
    • Constructeur-monteur de bâtiment en structure bois
    • Couvreur
    • Cuisinier de collectivité
    • Cuisinier travaillant seul 
    • Développeur web back end
    • Développeur web front end
    • Développeur web mobile
    • Deviseur en carrosserie
    • Ebéniste
    • Entrepreneur couvreur
    • Entrepreneur de jardins
    • Entrepreneur en constructions bois
    • Entrepreneur en constructions gros-œuvre
    • Entrepreneur général
    • Entrepreneur menuisier
    • Entrepreneur peintre décorateur
    • Entrepreneur plafonneur cimentier
    • Fleuriste
    • Frigoriste
    • Garagiste-réparateur
    • Gestionnaire de chantier
    • Gestionnaire de chantiers du patrimoine
    • Gestionnaire de petites restaurations
    • Gestionnaire de projet en marketing digital
    • Gestionnaire d'école de conduite- Comprend moniteur d'auto-école
    • Gestionnaire d'institut de beauté
    • Gestionnaire d'un magasin de concession et d'accessoires automobiles
    • Gestionnaire d'un point de vente
    • Gestionnaire d'un salon de coiffure
    • Glacier
    • Glacier Artisan
    • Installateur en chauffage central
    • Installateur en systèmes d'alarme
    • Installateur-électricien résidentiel
    • Maquilleur cinéma
    • Maraîcher Bio
    • Mécanicien de tracteurs et de machines agricoles et horticoles
    • Mécanicien d'entretien
    • Mécanicien d'entretien automobile
    • Mécanicien polyvalent
    • Menuisier d'intérieur
    • Métreur deviseur à orientation PEB
    • Négociant en véhicules d'occasion
    • Opticien
    • Passerelle en comptabilité
    • Pâtissier
    • Personal trainer
    • Premier chef de rang
    • Réparateur - Mécanicien poids lourds
    • Restaurateur
    • Restaurateur - Traiteur - Organisateur de banquets et réceptions
    • Superviseur en entrepôt - Gestionnaire approvisionnement et stock
    • Technicien - Coordinateur en rénovation énergétique
    • Technicien chauffagiste - Chaudière à combustibles liquides et gazeux
    • Technicien en construction bois
    • Technicien en végétalisation des bâtiments
    • Technico-commercial pour le secteur de la construction
    • Technico-commercial pour le secteur de l'alimentation
    • Tôlier en carrosserie
    • Traiteur - Organisateur de banquets et réceptions
    • UX/UI Designer
    • Ventiliste
  • Oui !

    Les stagiaires perçoivent une rétribution mensuelle progressive fixée lors de la signature de la convention de stage. Celles-ci évoluent selon les années de la formation.
    Pour les formations en un an, basez-vous sur la première année.

    Au 1er mai 2024*, les montants bruts, par mois, sont :

    • lorsque les stagiaires sont qualifiés : ils sont titulaires soit d’un certificat d’apprentissage, soit d’un certificat de 6ème professionnelle dans la profession faisant l’objet de la convention de stage :
      • en 1ère année : 962,95 € / mois
      • les années suivantes : 1 136,90 / mois
    • lorsque les stagiaires ne sont pas qualifiés : ils ne sont pas détenteurs d’un des titres précités :
      • en 1ère année : 662,55 € / mois
      • en 2ème année : 961,95 € / mois
      • en 3ème année : 1 136,90 € / mois

    Ces montants sont des minimas. Les patrons - formateurs qui le souhaitent peuvent accorder à leurs apprenants des montants plus élevés.
    Des frais de déplacements sont aussi octroyés.

    *Les conventions de stage signées avant le 1er septembre 2023 n'octroient pas les mêmes montants.
  • Non.
    A l'inverse du contrat d'alternance (apprentissage), vous devez d'abord vous inscrire vous-même aux cours dans un Centre de formation. Ensuite, si vous souhaitez optimiser votre formation, vous pouvez conclure une convention de stage. Dans ce cas, n'oubliez pas de vérifier auprès du référent IFAPME si l'entreprise que vous avez retenue est agréée par l'IFAPME ou, si elle est dans les conditions pour le devenir.

  • Vous pouvez suivre les cours et vous inscrire dans un Centre de formation IFAPME tout en apprenant votre métier dans une entreprise de la région francophone de Bruxelles.

    • Si vous optez pour un contrat d'alternance (jeunes) ou une convention de stage (adultes), alors vous devez signer votre contrat avec le SFPME, l'équivalent bruxellois des Services Alternance de l'IFAPME. En cas de besoin, les Référents des Services Alternance IFAPME peuvent vous aider à contacter le SFPME.
  • Oui

    En plus des jours fériés, l’apprenant a droit, pour chaque année de formation, à 20 ou 24 jours de congé selon qu’il est soumis à un régime de travail hebdomadaire de 5 ou 6 jours par semaine (cours compris) :

    • dont 2 semaines consécutives entre le 1/05 et le 31/10.
    • Un repos compensatoire peut être octroyé (secteur de la construction, etc.).
    • Pécule de vacances payé par l’ONVA (régime “ouvrier”) ou l’employeur (régime “employé”) : 92% du brut mensuel selon l’année civile précédente.

    Plus d'informations sur la page Formation pour adultes.